Deuxième perquisition de suite sur la rue Collin

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Deuxième perquisition de suite sur la rue Collin
Les policiers avaient poursuivi leur surveillance du 221, rue Collin après leur première perquisition du 6 janvier. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Les policiers du groupe Octo ont saisi des stupéfiants pour la deuxième fois en deux semaines dans un immeuble à logements de la rue Collin, le jeudi 21 janvier. Son occupante a été arrêtée, de même que deux jeunes hommes. Pendant ce temps, à l’extérieur, un autre individu commettait des voies de fait sur un patrouilleur qui surveillait les lieux.

Le trafic de stupéfiants ne s’est jamais vraiment arrêté après la première perquisition menée le 6 janvier dernier au 221, rue Collin. «Nous avons continué d’exercer une surveillance en plus de recevoir d’autres informations du public», confirme le sergent Jérémie Levesque, du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les trois personnes qui avaient été arrêtées à ce moment-là avaient alors été libérées sur promesse de comparaître. L’occupante des lieux, Nathalie Villeneuve, 53 ans, est cette fois-ci détenue pour avoir enfreint les conditions de sa remise en liberté. Elle devra répondre à de nouvelles accusations de possession dans le but de trafic et de bris de conditions.

Deux autres individus dans la vingtaine, mais qui n’étaient pas présents lors de la première frappe policière, ont aussi été appréhendés. Ils ont été libérés avec des conditions à respecter en attendant leur comparution.

Valeur de 3000$

En plus des stupéfiants saisis il y a deux semaines, les policiers avaient également mis la main sur deux cocktails Molotov prêts à l’utilisation. Ils ont cette fois saisi d’autres méthamphétamines (<@Ri>speed<@$p>), de la cocaïne et du cannabis pour une valeur de 3000$. Plusieurs articles de vente et de consommation ont aussi été dénichés sur les lieux.

Comme c’est le cas dans toute perquisition, un patrouilleur était posté à l’extérieur pour surveiller les accès au logement. Tout à coup, un individu qui voulait entrer dans l’appartement s’est présenté devant lui. L’homme n’a jamais voulu écouter les ordres du policier, au point de lui donner des coups.

L’homme de 46 a finalement été arrêté pour voies de fait sur un agent de la paix et entraves au travail des policiers. Il a été remis en liberté sous certaines conditions en attendant son procès.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Suzy Daniel
Suzy Daniel
3 mois

Droges de moins pour nos jeunes a St Jean surtout maintenant les jeunes sont plus vulnerabes du au confinement de la covid. Merci messieurs les policiers de votre bon travail pour enlever cette merde de nnos rues