Vers une hausse moins élevée des primes d’assurance?

Par Stéphanie MacFarlane
Vers une hausse moins élevée des primes d’assurance?
Les sinistres ont été moins nombreux en 2020 à Saint-Jean-sur-Richelieu. (Photo : Le Canada Français - Archives)

Le comparateur d’assurances HelloSafe estime qu’en raison de la COVID-19, le nombre de réclamations faites aux assureurs en habitation a diminué de 10,55% à Saint-Jean-sur-Richelieu. Cela représenterait des économies de 2,9 M$ pour les assureurs. Des conclusions qui sont plus ou moins partagées par deux courtiers interrogés par Le Canada Français.

HelloSafe estime que les sinistres liés à l’habitation ont connu une baisse de 10,52% dans la province cette année en raison des restrictions liées à la COVID-19. En territoire johannais, ce chiffre se situe à 10,55%.

Selon l’étude d’HelloSafe, cela signifie que les compagnies d’assurances habitation réaliseront d’importantes économies en 2020, puisque les remboursements liés aux sinistres auront suivi la même tendance. L’entreprise évalue que ces économies s’élèveront à 262 881 874$ en 2020 pour les assureurs au Québec. Pour la région de Montréal, HelloSafe les estime à 133 982 966$, et à 2 954 970$ pour Saint-Jean-sur-Richelieu. À titre indicatif, ces montants sont de 4 M$ pour Trois-Rivières, 5 M$ pour Saguenay et 6,5 M$ pour Sherbrooke.

Le responsable des relations de presse et de la communication de HelloSafe, Alexandre Desoutter, indique que l’entreprise base ses projections à partir des données des réclamations compilées par ses assureurs partenaires.

COVID-19
Les restrictions mises en place pour contrôler la pandémie de COVID-19 ont forcé les ménages à passer plus de temps à la maison, soit en télétravail, en chômage temporaire ou simplement à cause des mesures de restrictions mises en place par les autorités, explique HelloSafe dans son étude.

Toujours d’après le document, les sinistres liés à l’eau, au feu et aux cambriolages ont respectivement diminué de 13,11%, 12,5% et 14,14% au Québec en 2020 en raison de la présence des gens à leur domicile. «Par exemple, si un tuyau fuit, la personne est là. Ça empêche que le dégât d’eau prenne une ampleur énorme», explique M. Desoutter.

HelloSafe est une entreprise française créée en 2014 et elle est présente au Canada depuis le début de 2020, poursuit M. Desoutter. Par son exercice, elle souhaite divulguer différentes données afin que le domaine de l’assurance soit plus transparent et qu’à terme, les consommateurs puissent bénéficier d’une baisse des primes.

Pas d’économie à prévoir
À l’instar d’HelloSafe, Pierre Paré, courtier et président de Paré Assurances, et Jean-François Bessette, courtier et président de Roméo Bessette & Fils, observent une diminution du nombre de sinistres. «Il y a eu moins d’incendies, moins de vol et le climat nous a aidé. Il a fait très beau», relate M. Paré.

Toutefois, la valeur des réclamations est loin d’être en diminution. «Il n’y a pas de baisse parce que la sévérité des réclamations est de plus en plus élevée», dit M. Bessette en citant en exemple les dégâts d’eau dans les immeubles de condos.

«Le coût des réclamations excède de beaucoup les primes. Par exemple, les 2 x 4 coûtent 30% de plus. Tous ces coûts se reflètent. On calcule les assurances habitation sur le coût de remplacement des biens», poursuit M. Bessette. «Les coûts de construction ont augmenté de façon considérable», ajoute Pierre Paré.

Hausse moins salée?
MM. Bessette et Paré ne prévoient pas d’assouplissements du marché de l’assurance avant 2022. «Ce ne sont pas de bonnes nouvelles qui s’en viennent. Les gens ne doivent pas s’attendre à une baisse de tarification», indique M. Bessette. D’ailleurs, les primes d’assurances habitation avaient augmenté en moyenne de 10 à 15% en 2020.

Toutefois, la diminution des sinistres pourrait tout de même paraître dans le portefeuille des consommateurs. Si le nombre de réclamations avait été aussi haut qu’en 2019, par exemple, la hausse de prime prévue en 2021 aurait pu être plus importante en raison des coûts de réclamation plus élevés. «Cette année, c’est un petit baume sur les primes. Tant mieux pour les clients parce que ce n’est pas le fun», souligne M. Paré.

Auto
Au printemps, plusieurs compagnies ont offert des réductions de primes d’assurance automobile aux consommateurs qui ont vu leurs habitudes de conduite être modifiées par la COVID-19. Dans une étude publiée en septembre, HelloSafe estime que les assureurs ont économisé 647,3 M$ au Québec en raison des restrictions liées à la COVID-19 et de la diminution des collisions.

Ces économies ne se sont toutefois pas retrouvées dans les poches des automobilistes. Citant des données du Bureau d’assurance du Canada, HelloSafe mentionne que les conducteurs canadiens auraient obtenu une réduction de prime d’assurance automobile d’environ 280$, en moyenne, soit un total de 180 M$ au Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires