Tourisme Haut-Richelieu Automne

Les deux IGA Perreault vendus à la famille Gladu

Par Stéphanie MacFarlane
Les deux IGA Perreault vendus à la famille Gladu
Alain Perreault a récemment vendu ses deux épiceries situées sur le boulevard Saint-Luc à Yan Gladu. Ce dernier est également copropriétaire du IGA Extra Gladu du boulevard du Séminaire Nord. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Après 48 ans à œuvrer au sein de Sobeys, dont 30 années à titre de marchand-propriétaire, Alain Perreault vient de vendre ses deux IGA situés sur le boulevard Saint-Luc, à Saint-Jean-sur-Richelieu. Yan Gladu, copropriétaire du IGA Extra Gladu du boulevard du Séminaire, est le nouvel acquéreur. La transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, s’élève à plusieurs millions de dollars.

«Avec trois magasins de front, on devient un compétiteur important. On compte environ 400 employés. Je suis très excité», lance Yan Gladu. Ce dernier a l’intention de visiter les trois épiceries sur une base quotidienne. «Je vais me faire une routine. Je veux rencontrer les employés, mais aussi fusionner avec les clients», poursuit le nouveau propriétaire.

Les marchands IGA doivent rénover leur magasin environ tous les sept ans. C’est dans ce contexte qu’Alain Perreault a pris la décision de se retirer en décembre 2019. «J’ai été approché par Sobeys pour faire des rénovations. Je n’ai pas de relève», expose M. Perreault. À 62 ans, il ne souhaitait pas se lancer dans un tel projet.

Yan Gladu, âgé de 44 ans, œuvre dans le domaine alimentaire depuis ses 17 ans. Il indique avoir été sollicité par la bannière pour acquérir les deux commerces. Les négociations ont débuté en juillet et la prise de possession s’est effectuée le 2 novembre.

Mais les liens entre les Gladu et les Perreault remontent à bien plus loin. Lucie, l’épouse d’Alain Perreault, a travaillé pendant environ 20 ans pour Michel Gladu, le père de Yan Gladu. Et Alain Perreault considère Michel Gladu comme son mentor. Il conservait d’ailleurs le signet funéraire de M. Gladu, décédé en juillet 2015, sur son babillard à son bureau.

Investissement
Yan Gladu, dont le IGA Extra Gladu sera entièrement rénové dès la mi-janvier grâce à un investissement de plus de 4 M$, compte aussi effectuer des travaux à l’épicerie située à l’angle du boulevard Saint-Luc et de la rue Douglas.

Dans un horizon de 18 à 24 mois, il compte y aménager une boutique Rachelle-Béry, spécialisée dans l’alimentation biologique et naturelle. Cette chaîne appartient à Sobeys, également propriétaire de la bannière IGA. «On vient percer le marché des produits naturels. Rachelle-Béry n’est pas connue ici. Je veux aussi réaliser des investissements dans 12 à 24 mois», enchaîne celui qui réside à Richelieu. Environ 500 000$ seraient investis.

Quant à l’autre marché IGA, situé sur le boulevard Saint-Luc, près du boulevard de la Mairie, il pourrait subir quelques modifications mineures. Certains équipements retirés dans le cadre des travaux du magasin du boulevard du Séminaire pourraient y être réutilisés. Yan Gladu est aussi d’avis que les projets de développement domiciliaire qui se multiplient à Saint-Luc pourraient éventuellement se traduire par d’autres investissements à ce magasin.

Historique
Alain Perreault, qui célèbrera ses 63 ans en décembre, est dans l’univers de l’alimentation depuis 48 ans. Il a débuté à l’âge de 15 ans à titre d’emballeur à l’épicerie de la place Saint-Jean. Il a eu ce poste non pas sans faire preuve de persévérance! «Chaque semaine, j’allais voir le gérant pour savoir s’il y avait un emploi disponible», relate le principal intéressé en riant.

M. Perreault a aussi été caissier et a travaillé dans les différents départements (fruits et légumes, boulangerie, pâtisseries, viande). «J’ai tout fait», dit-il.
Alain Perreault est ensuite allé travailler dans un IGA du boulevard Taschereau à titre de responsable des produits laitiers. Il a été gérant d’épicerie dans un IGA de Richelieu, puis directeur d’un magasin IGA à Montréal. Lui et Pierre Gélinas ont été approchés par Sobeys pour acquérir le Marché IGA du boulevard Saint-Luc. C’était en 1990. Depuis, l’endroit a été agrandi deux fois et a subi trois ou quatre épisodes de rénovations.

En août 2013, le duo Gélinas-Perreault a procédé à l’ouverture officielle du IGA Extra, situé à l’angle du boulevard Saint-Luc et de la rue Douglas. La nouvelle succursale d’environ 42 500 pieds carrés a nécessité un investissement de 10 M$. Alain Perreault est devenu l’unique propriétaire des deux épiceries en décembre 2016.

Et la suite?
Alain Perreault a promis à son épouse qu’il prendrait des vacances pour le reste de l’année 2020. Il envisage de se trouver une nouvelle occupation dès 2021, mais avec moins de responsabilités et, surtout, avec les soirs et les fins de semaine libres. «Je ne suis pas capable de ne rien faire», confie-t-il. M. Perreault compte aussi être présent auprès de ses deux fils et ses quatre petits-enfants.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires