Sélection retraite cherche infirmière et bénéficiairee

Incendie mortel à Saint-Cyprien-de-Napierville

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Incendie mortel à Saint-Cyprien-de-Napierville
À l'arrivée des pompiers, l'embrasement était généralisé. (Photo : Patrick Taillon)

Une femme a perdu la vie dans l’incendie d’une maison mobile à Saint-Cyprien-de-Napierville, dans la nuit de samedi à dimanche.

Le Service de sécurité incendie de Napierville a reçu l’appel à 1h30 pour se rendre sur la rue des Arpents verts. À l’arrivée des pompiers, l’embrasement était généralisé. Un homme en panique se trouvait à l’extérieur de la maison. Il cherchait sa conjointe qui se trouvait à l’intérieur avec lui.

«Dès l’attaque initiale, nous avons brisé la porte patio et avons trouvé la dame inanimée sur le plancher. Le mal était fait», décrit le directeur des pompiers de Napierville, Patrick Gagnon. Son décès a été constaté à l’hôpital après des manœuvres de réanimation infructueuses.

L’homme a aussi été transporté en ambulance à l’hôpital après avoir été incommodé par la fumée. On ne craint pas pour sa vie.

Perte totale

La maison est une perte totale. Ce type de construction «très précaire», sans fondation, ne résiste pas au feu plus de dix minutes.

Une maison mobile voisine se trouvait à six ou sept mètres du brasier. Sa corniche commençait déjà à fondre lorsque les pompiers se sont mis au travail. Les sapeurs ont réussi à limiter les dégâts en empêchant la propagation des flammes.

Puisqu’il y a eu un décès, l’enquête sera menée par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec. Les enquêteurs, assistés du service d’identité judiciaire et des techniciens en scène d’incendie, étaient sur place dimanche afin de déterminer les causes et circonstances de l’incendie, de même que l’identification de la victime. Au moment d’écrire ces lignes, son identité n’avait pas encore été dévoilée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires