GLP Hi-Tech agrandit son usine au coût de 4 M$

Par Stéphanie MacFarlane
GLP Hi-Tech agrandit son usine au coût de 4 M$
Christian Boudreau et Nathalie Gagné, respectivement directeur général et vice-présidente de GLP Hi-Tech. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

GLP Hi-Tech, une entreprise spécialisée dans le design, la conception et la fabrication de moules, ainsi que dans le moulage par injection thermoplastique, agrandit actuellement son usine de la rue Saint-Michel, dans le quartier Saint-Gérard. Ce projet, jumelé à l’acquisition de nouveaux équipements, représente un investissement de 4 M$.

GLP Hi-Tech a été fondée en 1976 par Serge Gagné. L’entreprise occupe sa présente adresse depuis 1985. Au fil des ans, la bâtisse a été agrandie pour totaliser la superficie actuelle de 60 000 pieds carrés. Avec l’agrandissement, GLP Hi-Tech aura une aire de près de 75 000 pieds carrés.

«Si l’on inclut tous les planchers, l’agrandissement est d’environ 14 000 pieds carrés. Il y a une portion sur deux étages et une portion sur un étage», explique Christian Boudreau, directeur général de GLP Hi-Tech.

Investissement
À lui seul, l’agrandissement représente un investissement de 2,5 M$. «Avec les équipements, ça fait grimper la facture de 1,5 M$ pour la première phase d’équipements. L’agrandissement permettra de faire différentes phases d’acquisition d’équipements», ajoute M. Boudreau.

La portion de l’usine devrait être terminée en décembre. Quant aux espaces qui accueilleront les bureaux et une cafétéria, ils devraient être accessibles en janvier ou en février. L’entreprise détient aussi un entrepôt de 50 000 pieds carrés situé ailleurs sur la rue Saint-Michel.

Agrandissement
Le projet d’agrandissement a démarré en 2019 avec un mandat pour réaliser les plans. «On commençait à être serré avec les bureaux, mais aussi à la cafétéria. On voulait se donner de l’espace et également adapter nos capacités de production aux demandes de nos clients», expose M. Boudreau.

«On est mouleur sous devis. On moule des pièces pour tout le monde, mais avec le temps, les requis se modifient. Il faut se tenir à jour et avoir les bons équipements pour fabriquer les produits qu’ils nous demandent de fabriquer», enchaîne le directeur général.

COVID-19
Les travaux devaient débuter sur le site en avril. L’échéancier a toutefois été perturbé par la pandémie de COVID-19. «On s’est questionné à savoir si on continuait à faire des investissements de ce niveau-là. Ça n’a pas été long d’y répondre. La réponse était oui parce que le projet est fait pour l’avenir. Même si on peut avoir des soubresauts à court terme, il n’est pas question d’en avoir à long terme. On est là pour rester et pour continuer», souligne Christian Boudreau.

De plus, il indique que l’entreprise avait déjà commandé de nouveaux équipements à l’étranger, ce qui impliquait des dépôts substantiels non remboursables.
«Avec la COVID-19, on voyait aussi qu’on ne pouvait pas nécessairement reculer parce qu’on avait besoin d’espace. Ça nous a aidés à prendre notre décision», enchaîne Nathalie Gagné, vice-présidente de GLP Hi-Tech.

Spécialisation
L’entreprise compte environ 125 employés. GLP Hi-Tech réalise des produits techniques, notamment dans le domaine médical, les véhicules récréatifs ainsi que dans les produits industriels et électroniques.

«On ne fabrique pas des produits de consommation de haute masse. On ne fait pas de pots de yogourt ou de margarine, expose Christian Boudreau. Ce sont des pièces techniques et spécialisées qui vont dans des assemblages.»

À titre d’exemple, GLP Hi-Tech fabrique des pièces de motoneige, mais aussi des pièces qui entrent dans la composition d’appareils chirurgicaux ou encore, pour les masques des respirateurs utilisés pour ventiler les patients aux soins intensifs. D’ailleurs, durant le confinement, GLP Hi-Tech a travaillé avec 15% de ses effectifs pour produire des équipements médicaux.

Enfin, GLP Hi-Tech fabrique des moules servant à mouler le plastique. «Ce n’est pas très commun dans le marché. Il n’y a presque pas de compagnies qui font les deux, soit le moulage et le plastique», conclut M. Boudreau.

@BV:L’agrandissement de 14 000 pieds carrés de GLP Hi-Tech donnera une superficie totale de près de 75 000 pieds carrés.
<@CP>(Photo Le Canada Français – Jessyca Viens-Gaboriau)<@$p>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des