Logistik Unicorp décroche un contrat de 415 M$

Par Stéphanie MacFarlane
Logistik Unicorp décroche un contrat de 415 M$
Karine Bibeau est vice-présidente aux ventes chez Logistik Unicorp. À l’arrière, quelques-uns des items fournis aux Forces armées canadiennes. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Logistik Unicorp, spécialisée dans la gestion intégrée de programmes d’uniformes, vient de décrocher un nouveau contrat pour habiller les membres des Forces armées canadiennes (FAC) pour leurs tâches qui ne sont pas liées au combat. L’entente d’une durée initiale de 6 ans et d’une valeur de 415 M$ est assortie de 14 années d’option. Au terme des 20 ans, le contrat est évalué à 2,7 G$. L’entreprise johannaise vient ainsi poursuivre une collaboration initiée en 1996 avec l’armée.

Le contrat de vêtements et de chaussures non opérationnels a été attribué le 3 juin, mais n’a été rendu public que le 6 juillet par le ministère de la Défense nationale (MDN).

«On est très fiers. Ça va permettre une stabilité dans l’industrie canadienne pour l’industrie du textile et du vêtement. Et c’est vraiment bien pour Saint-Jean-sur-Richelieu. La ville est une plaque tournante dans le domaine de la défense au Canada», réagit en entrevue téléphonique avec Le Canada Français Karine Bibeau, vice-présidente aux ventes chez Logistik Unicorp.

1600 articles

Dans le cadre du contrat, l’entreprise établie sur le chemin du Grand-Bernier Nord fournira plus de 1600 articles de vêtements différents à plus de 160 000 membres des FAC.

«Cela comprend des articles vestimentaires comme les uniformes de service de la Force régulière et de la Réserve, des shorts, des chemises, des chapeaux, des chaussures ainsi que des articles vestimentaires spécifiques à une profession (comme ceux destinés aux pompiers civils et militaires, à la police militaire et aux conducteurs civils), et des vêtements pour les Rangers canadiens, les Rangers juniors et les cadets», lit-on dans le communiqué de presse diffusé lundi.

À ce millier d’articles, Karine Bibeau souligne que l’entreprise développe actuellement 200 autres produits qui seront ajoutés au contrat. «Il y a de nouveaux besoins et de nouveaux requis», dit-elle.

Chaîne d’approvisionnement

Avec cette entente, Logistik Unicorp gèrera l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement des vêtements et chaussures non opérationnels pour les six prochaines années. Cela comprend notamment l’acquisition et/ou la fabrication, la gestion des stocks, la distribution, les services professionnels, la conception ainsi que la gestion de la configuration.

Un exemple d’uniformes que fournira Logistik Unicorp dans le cadre de ce nouveau contrat signé avec le ministère de la Défense nationale.

«Les avantages de ce type de solution vestimentaire comprennent la possibilité [pour les membres des FAC] de commander en ligne les articles nécessaires, qui pourront ensuite être expédiés à domicile. Ce contrat permet également de réduire les délais d’exécution visant à apporter des améliorations aux produits et le risque de rupture de stock», écrit le MDN.

Au terme du contrat initial de six ans, les 14 années d’option s’ajouteront une à la fois si l’entreprise continue de répondre aux exigences de l’entente.

Depuis 1996

Fournir les FAC en vêtements et en chaussures n’est pas nouveau pour Logistik Unicorp. «C’est la quatrième fois qu’on répond à un appel d’offres et qu’on est sélectionnés comme fournisseur. On habille la défense depuis 1996. À travers les années, le service qu’on a offert a changé et a évolué», explique Karine Bibeau.

En 1996, 147 articles étaient compris dans le contrat et ils devaient être livrés en lot aux bases militaires. «On ne faisait aucun design ni [d’assurance] qualité. En 2001, on a commencé à changer le service pour de l’achat en ligne pour les différents groupes. Les cadets ont commencé en premier. Et ça a évolué depuis», note Mme Bibeau.

Actuellement, Logistik Unicorp distribue au moins 3,4 millions d’items aux membres de la Défense annuellement, ce qui représente environ 285 000 articles par mois. «On espère faire évoluer le [nouveau] contrat à travers les années. De nouveaux systèmes, des analyses, de la robotique, il y a beaucoup d’amélioration qu’on voit dans les 20 prochaines années», ajoute-t-elle.

Logistik Unicorp de Saint-Jean-sur-Richelieu vient de décrocher un contrat de 415 M$ pour fournir des articles vestimentaires aux 160 000 membres des Forces armées canadiennes. Spécialisée dans la gestion intégrée de programmes d’uniformes, l’entreprise a conclu une entente d’une durée initiale de six ans assortie de 14 années d’option. À terme, le contrat est évalué à 2,7 G$.

Une entente qui soutient 4500 emplois au Canada

Avec le contrat qu’elle vient de décrocher avec les Forces armées canadiennes (voir texte ci-haut), l’entreprise Logistik Unicorp soutiendra 4500 emplois directs et indirects dans l’industrie canadienne du textile et du vêtement, dont plusieurs centaines au Québec. Cela lui permettra du même coup de se conformer aux exigences contractuelles du ministère de la Défense nationale (MDN) en matière de contenu canadien.

« Ce sont environ 160 fournisseurs de produits finis et de matières premières qui participent au contrat actuel. Et c’est quelque chose en évolution. Chaque fois qu’on ajoute un vêtement, on regarde toujours pour voir s’il y a de nouveaux fournisseurs qu’on peut supporter pour augmenter la grosseur de la chaîne d’approvisionnement canadienne », souligne Karine Bibeau, vice-présidente aux ventes chez Logistik Unicorp.

Elle indique que l’an dernier, plus de 98 % des produits finis fournis par Logistik Unicorp étaient de conception canadienne. L’entreprise du chemin du Grand-Bernier Nord offre du travail à plus de 500 personnes au sein de ses trois installations au Québec, dont son siège social de Saint-Jean-sur-Richelieu.

À court terme, l’entreprise ne prévoit pas créer de nouveaux emplois pour ce contrat-là, mais n’écarte pas cette possibilité pour le futur. « Logistik prend de l’expansion année après année. C’est un contrat d’une durée de 20 ans. Ce sont des retombées à long terme pour la région », ajoute Mme Bibeau.

Tenue de combat?

Le contrat qui vient d’être octroyé concerne tous les vêtements et chaussures dédiés aux Forces armées canadiennes (FAC) à l’exception de ceux destinés au combat. Or, un appel d’offres concernant les vêtements et les chaussures opérationnels pour les FAC est en cours. Actuellement, Logistik Unicorp n’approvisionne pas les militaires canadiens en habits de combat, mais fournit ceux aux soldats australiens.

« On a un grand intérêt pour l’appel d’offres sur les tenues de combat. On travaille fort [sur ce dossier]. On espère pouvoir supporter la défense nationale dans ce projet-là aussi ainsi que l’industrie canadienne du textile et du vêtement », indique Karine Bibeau. Elle ajoute qu’à l’instar du contrat que Logistik Unicorp vient de remporter, l’appel d’offres en cours est un processus compétitif entre les entreprises.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Normand Lachance Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Normand Lachance
Invité

Bravo! Mais j’aimerais savoir quel pourcentage des produits sont fabriqué et fourni par des entreprises extérieures du canada?