À quoi servent les vacances après le déconfinement?

À quoi servent les vacances après le déconfinement?
Rien n'a d'égal que plusieurs jours de vacances pour retrouver son équilibre. (Photo : Le Canada Français - Archives)

Un texte de Line Lacaille, psychothérapeute

Le déconfinement des dernières semaines a permis à nombre de travailleurs de retrouver leur emploi. Plusieurs d’entre eux se demandent maintenant s’ils pourront et s’ils devraient prendre des vacances. Après plusieurs semaines au chômage et la demande accrue lors du retour, les travailleurs se sentent coupables de s’octroyer des vacances et de retarder les demandes de leur employeur ou des clients.

D’autres, au contraire, ont beaucoup travaillé parce que la pandémie a créé une demande accrue dans leur secteur. Encore là, les travailleurs peuvent se sentir illégitimes de prendre des vacances alors que la demande ne diminue pas et que les employeurs sont en manque de personnel.

Prendre des vacances, c’est se choisir mais c’est surtout s’absenter pour quelques jours ou quelques semaines. Il est facile d’oublier que les vacances sont nécessaires pour recharger ses batteries afin d’être plus en forme et plus performant au retour. Et donc que ces vacances sont bénéfiques pour soi, mais aussi pour son employeur et les clients.

Productivité
En effet, les études sur le sujet nous montrent que pour maintenir un niveau élevé et stable de performance, les employés ont besoin de prendre des vacances à toutes les dix semaines. Après 11 semaines sans interruption, la productivité diminue chez la majorité des travailleurs. Les vacances améliorent la santé globale des travailleurs, particulièrement la santé mentale. Or, certains pourraient arguer que le confinement n’a pas été du travail et que par conséquent, il n’est pas nécessaire de prendre des vacances.

Les recherches faites en Europe et en Chine nous montrent qu’une augmentation significative des signaux d’anxiété, de dépression et de fatigue ont été constatés à la suite du confinement. De plus, le niveau de stress serait demeuré élevé même après le début du déconfinement.

Souvenons-nous du stress, de l’imprévisibilité, du découragement, du désœuvrement, de la peur et de la solitude qui ont été vécus pendant toutes ces semaines de confinement.

Charge mentale
De plus, le confinement a été pour plusieurs une augmentation significative des tâches, des apprentissages et de la charge mentale au quotidien. Des exemples de cette augmentation sont nombreux: conciliation travail-famille à la maison, éducation des enfants, commissions pour les aînés, attente dans les commerces, changement d’horaire, demande accrue de concentration en raison des plateformes de visioconférence, soucis financiers, augmentation des tâches domestiques, pression conjugale, perte des liens sociaux, et bien d’autres.

Depuis le début du déconfinement, d’autres recommandations ont été faites par la santé publique, ajoutant ainsi d’autres exigences. La plupart des milieux de travail ont dû s’adapter à la réalité de la présence de la COVID-19 dans nos vies, changeant ainsi le quotidien de plusieurs d’entre nous. Nous devons faire plus pour obtenir le même résultat qu’avant la pandémie.

Adaptation
Nos capacités d’adaptation sont encore mises à l’épreuve alors que toutes nos énergies sont utilisées pour nous ajuster à cet ennemi invisible et pour retrouver une vie «presque» normale.

Face à ces conditions, il est d’autant plus important de prendre soin de sa santé physique et psychologique. Même si nous baissons la garde face au virus, nous devons maintenir une bonne hygiène pour notre santé mentale et cela implique de se faire du bien. Maintenant que les professionnels de la santé globale ont tous commencé à travailler, que les restaurants et les spas sont ouverts, il est possible de recommencer à se gâter et à prendre soin de soi.

Mais rien n’a d’égal que plusieurs jours de vacances pour retrouver son équilibre. Le confinement n’a pas été des vacances – sauf pour quelques privilégiés – et n’a pas non plus procuré le repos que de vraies vacances peuvent apporter. En plus d’augmenter notre productivité, les vacances améliorent nos relations, notre santé mentale, notre estime de soi et notre motivation. Les vacances nous permettent de nous reposer et de diminuer notre charge mentale ainsi que les contraintes de la vie professionnelle.

Moments précieux
Rien ne sert de trop exiger de vos vacances ou de vos week-ends. Gardons ces moments précieux le plus simple possible afin de ne pas augmenter encore stress et pression. Compte tenu des circonstances, il ne sera pas possible de se rendre à l’étranger. Alors restons simple et profitons de ces moments pour faire des choses que nous n’avons pas le temps de faire habituellement. Lire, faire du sport, inviter ou visiter des amis, flâner et faire la sieste. Profitez-en pour vous amuser tout simplement. Bonnes vacances à tous!

Chaque jour, vous pouvez consulter la page Facebook icimédias – COVID-19 : l’équilibre quotidien afin d’y trouver des inspirations pour augmenter votre résilience.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des