Mesures de sécurité avant l’abattage d’un arbre

Publireportage
Mesures de sécurité avant l’abattage d’un arbre

Pour procéder à l’abattage d’un arbre, même de façon occasionnelle, il est nécessaire de suivre une formation à cet effet afin de diminuer les risques de blessures graves et autres problèmes pouvant survenir durant la procédure. Un permis doit aussi être préalablement obtenu auprès de sa municipalité.

Que ce soit la possibilité d’être atteint par l’arbre avant qu’il ne tombe au sol ou simplement par une partie de celui-ci lors de sa chute, l’impact peut être très dangereux. Il y a aussi le maniement de la scie à chaîne qui peut poser problème, d’où l’importance de laisser ce travail à des experts.

Avoir l’équipement adéquat

Afin de se protéger de façon efficace, il faut revêtir un casque de sécurité avec écran facial et/ou lunettes de protection. Des protecteurs auditifs sont aussi recommandés pour atténuer le fort bruit de la scie à chaîne.

Les gants sont de mise, tout comme les pantalons de sécurité et les bottes de travail. Les risques de coupures et autres blessures sont ainsi réduits.

Repérer les dangers potentiels

Les spécialistes en abattage ont l’œil aguerri. En analysant l’arbre qui doit être coupé, ils trouveront facilement les obstacles qui jonchent le sol et les branches mortes qui pourraient entraver le travail. Ils porteront attention à l’angle naturel de l’arbre, qui déterminera le côté où il tombera lors de l’abattage et ses dimensions qui auront une grande influence sur la technique à utiliser. La physionomie de l’arbre est aussi un facteur important à considérer afin d’assurer un abattage sécuritaire. La répartition du poids de la cime joue sur la chute au sol à prévoir.

Est-ce que l’arbre est situé dans un endroit restreint? Qu’y a-t-il autour? Si trop d’obstacles rendent l’abattagedifficile, il faudra penser à y aller par tronçons. L’utilisation d’une nacelle pourrait être nécessaire pour atteindre les parties les plus hautes.

La présence de fils électriques à proximité devrait sonner une alarme forte et puissante. Tout équipement doit être à plus de 3 mètres des lignes électriques. Il faut aussi prévoir si l’arbre à abattre a des chances d’entrer dans la zone de 3 mètres lors de sa chute au sol. Si tel est le cas, il faut obligatoirement engager un arboriculteur autorisé par Hydro-Québec pour effectuer les travaux.

Analyser les conditions météorologiques

Un arbre recouvert de verglas ou de neige ne réagira pas de la même façon qu’un arbre feuillu en été. La vitesse et la direction du vent auront aussi une incidence sur l’endroit où la chute aura lieu.

L’après-abattage

Il ne suffit pas de couper l’arbre, il faut l’ébrancher et le tronçonner une fois abattu, puis en disposer adéquatement. Des mesures de sécurité doivent aussi prises lors de cette étape importante du processus.

L’abattage d’un arbre est un travail spécialisé, d’où l’importance de consulter un expert dans le domaine. Ce dernier connaît les mesures de sécurité à mettre en place et à respecter pour réaliser l’abattage selon les règles de l’art, sans blessure ni mauvaises surprises.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des