Les infirmières «mortes de fatigue»

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Les infirmières «mortes de fatigue»
Les professionnelles en soins ont manifesté mercredi midi devant le bureau de circonscription de la ministre de la santé Danielle McCann, à Saint-Constant. (Photo : Pierre Rodrigue)

Les infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes réclament d’être traitées avec respect dans le contexte de la COVID-19. Plusieurs d’entre elles, dont certaines travaillent à l’Hôpital du Haut-Richelieu ou dans un CHSLD de la région, se sont réunies devant le bureau de circonscription de la ministre de la Santé, Danielle McCann, à Saint-Constant, pour manifester leurs revendications.

Le Syndicat des professionnelles en soins de la Montérégie-Centre dont elles font partie s’est joint mercredi midi au mouvement de solidarité «Mortes de fatigue» de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec. Des membres du Syndicat des professionnelles en soins de la Montérégie-Ouest y participaient également.

Les professionnelles en soins revendiquent le droit à des milieux de travail sécuritaires afin de ne pas tomber malades à leur tour, du répit afin qu’elles puissent continuer de soigner, une rémunération additionnelle à la hauteur de leur disponibilité et une organisation du travail qui respecte leur convention collective. Elles déplorent le manque de reconnaissance des inconvénients qu’elles subissent et des risques qu’elles encourent.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des