Les golfeurs de retour sur les verts

Par Marie-Pier Gagnon
Les golfeurs de retour sur les verts
(Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Depuis ce matin (20 mai), les amateurs de golf sont de retour sur les verts. Une bonne nouvelle pour les clubs de la région qui ont multiplié les efforts afin d’assurer un début de saison sécuritaire aux joueurs et par le fait même, minimiser les impacts de la pandémie sur une saison déjà écourtée.

La nouvelle de la réouverture des terrains de golf venait à peine d’être annoncée par le gouvernement Legault que déjà, les joueurs réguliers appelaient pour réserver leur départ au Club de golf Les Légendes. «Le téléphone ne dérougit pas», confirme le propriétaire, Jean Morin. Une bonne nouvelle pour l’endroit qui s’était fait à l’idée d’une saison qui ne débuterait pas avant les premiers jours de juin.

«On a travaillé fort pour obtenir la réouverture des terrains avec des normes sanitaires à respecter», souligne le vice-président de l’Association des clubs de golf du Québec et directeur général du Club de golf Pinegrove, Stéphane Dubé. Parmi les mesures mises de l’avant, on parle de départs espacés, d’interdiction de rassemblements ou encore de la fermeture des restaurants à l’exception des commandes à emporter.

N’empêche que pour plusieurs terrains de la région, la saison a été écourtée d’au moins un mois. Cela s’ajoute aux pertes engendrées par l’annulation des nombreux événements qui ont habituellement lieu sur les terrains de golf au cours de la belle saison, pensons seulement aux mariages, tournois caritatifs et autres événements corporatifs. Plusieurs terrains entament d’ailleurs leur saison avec des effectifs réduits.

Nouvelle clientèle

Il y a néanmoins une bonne nouvelle. Les activités sportives étant encore limitées au Québec, l’engouement pour le golf est évident. «On sent une recrudescence de l’aspect familial du golf. On reçoit plus d’inscription pour nos plus jeunes, des parents qui veulent leur faire découvrir le sport», souligne Stéphane Dubé. La situation actuelle n’est pas l’unique responsable de cette popularité.

Depuis dix ans, des efforts ont été faits afin d’intéresser de nouveau la relève au sport. «Est-ce que l’intérêt des jeunes tiendra dans le temps? Les deux ou trois prochaines années nous le diront», précise M. Dubé. Du côté de Venise-en-Québec, au Club de golf du Lac Champlain où les premières réservations sont aussi rentrées rapidement, on espère qu’une nouvelle clientèle régionale sera au rendez-vous.

«On a fait beaucoup d’améliorations au cours des quatre dernières années. C’est une belle occasion pour les gens de la région de continuer à découvrir le coin», mentionne le propriétaire Réjean Roy. Là-bas, la situation est d’autant plus particulière que le terrain fait partie d’une destination touristique comprenant un hôtel, un spa et un restaurant. Des secteurs d’activités qui tournent au ralenti.

S’adapter

Advenant la mise en place de mesures sanitaires plus souples au cours des prochaines semaines, les propriétaires de terrain de golf s’adapteront. Mais d’ici là, la sécurité demeure leur priorité même si cela implique des changements importants dans le déroulement de la journée habituelle d’un joueur. Fini le repas ou la petite consommation d’après-partie au restaurant du club. Impossible également d’arriver une heure avant son départ.

«Une personne ne peut plus arriver et nous demander un départ», rappelle le propriétaire du Club de golf Les Légendes. À cet effet, les personnes qui souhaitent jouer une partie de golf sont invitées à réserver leur visite par téléphone. Les directives précises à suivre leur seront ensuite transmises. Soulignons en terminant que certains terrains affichaient complets près d’une semaine à l’avance lorsque nous les avons contactés.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des