Leurre de pêche : la dandinette (jig)

Publireportage
Leurre de pêche : la dandinette (jig)

La dandinette, aussi communément appelée jig, est l’un des leurres de pêche les plus simples qui soient. Néanmoins, certaines subtilités sont associées à ce leurre et aux techniques de pêche à utiliser.

Dans cet article, nous effectuerons un survol des principales caractéristiques de la pêche à la dandinette.

Qu’est-ce qu’une dandinette

Une dandinette est un type de leurre de pêche constitué de deux parties : la tête plombée, montée sur hameçon et dotée d’un œillet, et le leurre souple, artificiel ou naturel, de votre choix.

Sachez que si le montage de base est assez simple, il est possible de faire appel à son imagination. On peut par exemple monter plusieurs dandinettes sur une même ligne, utilisé des vers ou des sangsues avec ou sans tube de plastique. Il est également possible de monter un plomb supplémentaire plus haut sur la ligne pour laisser plus ou moins dériver la dandinette. Lorsqu’on ajoute à cela toutes les tailles, couleurs et poids de leurre et de tête plombée, les possibilités sont presque infinies.

La technique de la pêche à la dandinette

La technique de la pêche à la dandinette est l’une des plus simples qui soient. L’action est essentiellement verticale. Il s’agit de lancer sa ligne et de laisser la tête plombée couler vers le fond. Ensuite, il faut donner de petits coups vifs et irréguliers de sorte à attirer l’attention des poissons prédateurs. Ce mouvement vertical est caractéristique d’un mouvement de fuite et déclenche les réflexes d’attaques des carnassiers, même s’ils ne sont pas en chasse active.

Où pêcher à la dandinette?

Un des avantages majeurs de la dandinette, c’est qu’on peut l’utiliser partout. La seule condition, c’est que la distance entre le fond et le bout de la canne soit suffisante. D’ordinaire, deux mètres peuvent suffire.

Il faut savoir que la dandinette est particulièrement efficace le long des rives abruptes, des falaises ou des berges encombrées. Elle se prête également à la pêche en embarcation stationnaire.

En effet, le mouvement de la dandinette est essentiellement vertical et permet de prospecter en profondeur.

Que peut-on pêcher à la dandinette?

La vaste majorité des poissons carnassiers réagissent à la dandinette, mais certaines espèces y sont particulièrement sensibles. Parmi celles-ci, on peut nommer la perche, le sandre et le brochet.

Les avantages de la dandinette

Comme nous l’avons évoqué plus haut, étant un style de pêche vertical, il est possible de pêcher dans des zones difficiles d’accès, ou encore dans des zones encombrées où l’on pourrait craindre de perdre son leurre.

De plus, il s’agit d’un des leurres les plus économiques. Il est donc peu coûteux de se constituer un ensemble pour la pêche à la dandinette et même d’en remplacer des éléments lorsqu’on perd ceux-ci.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des