Guide des différentes techniques de pêche

Publireportage
Guide des différentes techniques de pêche

Afin de démystifier les différentes techniques de pêche au Québec, il est important de connaître les éléments de base de chacune d’entre elles. Les techniques diffèrent non seulement dans le mouvement de lancer, mais également dans l’équipement utilisé et la saison. Ce petit guide de pêche s’adresse principalement aux personnes désirant commencer à pêcher ou bien au débutant dans ce sport.

La pêche à la ligne

La pêche à la ligne est également appelée la pêche au lancer. Cette technique est l’une des plus populaires dans la province et elle est parfaite pour les débutants. Elle se pratique sur un quai, sur le bord d’un rivage et dans une embarcation. La pêche à ligne consiste à lancer une ligne avec un leurre et un appât dans différentes directions pour ensuite ramener la ligne à vous. Lorsque la ligne touche l’eau, le pêcheur peut compter quelques secondes avant de la ramener. L’objectif de cette technique est d’attirer le poisson par le mouvement de la ligne. Pour augmenter les chances de prise, le pêcheur peut attendre plus ou moins longtemps avant de ramener et lancer dans différentes directions.

La pêche à la mouche

La pêche à la mouche est certainement la technique qui demande le plus d’entraînement pour qu’elle soit fructueuse. Cependant, une fois maîtrisée, cette technique est très zen et d’une grande beauté à observer. La technique consiste à attacher une mouche sur un fil de soie qui sera lancé et récupéré dans un mouvement de fouet. L’objectif est d’imiter une mouche qui s’approche de l’eau. Cette technique se pratique normalement les deux pieds dans la rivière. Cette caractéristique permet non seulement de se rapprocher des poissons, mais elle offre également une connexion avec la nature.

La pêche à la traîne

La pêche à la traîne consiste à laisser une ligne à l’eau sur les côtés ou en arrière d’une embarcation en mouvement. Cette technique permet d’explorer le plan d’eau et de trouver le lieu de rassemblement des poissons. De plus, elle mène souvent à une pêche très fructueuse. La technique fonctionne avec les embarcations à moteur, mais ce sont les rames qui attirent le plus les poissons. Pour augmenter les chances de prise, il est possible d’installer plusieurs lignes et d’utiliser des leurres différents.

La pêche avec remise à l’eau

Comme son nom l’indique, cette technique consiste à remettre à l’eau les poissons après les avoir pêchés. Les pêcheurs peuvent prendre cette décision pour respecter des quotas, par souci de conservation ou parce qu’il n’aime pas le poisson. Peu importe la raison, le poisson remis à l’eau doit être en état de survivre.

La pêche hivernale

Contrairement à la croyance populaire, il n’y a pas que des petits poissons des chenaux qui peuvent être pêchés en hiver. Des espèces comme le doré, le brochet, la truite mouchetée et la morue demeurent actives même dans le froid. La pêche hivernale se pratique à travers des trous percés dans un lac ou une rivière gelé. Cette technique est très agréable et parfaite pour une activité originale en famille.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des