Chantal Fontaine reçoit le Prix d’excellence

Par mariepiergagnon
Chantal Fontaine reçoit le Prix d’excellence
Chantal Fontaine a reçu le Prix d'excellence de l'Association des libraires du Québec afin de souligner la qualité exceptionnelle de son travail. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Depuis l’enfance, Chantal Fontaine est passionnée des mots. Devenue libraire, elle a fait sa marque au point de recevoir, le 7 mai, le Prix d’excellence remis par l’Association des libraires du Québec. Une importante distinction qui est venue la toucher droit au cœur.

Chaque année, alors que les premiers signes de l’été se pointent à l’horizon, l’Association des libraires du Québec (ALQ) convie les auteurs et artisans du livre à son grand gala annuel, les Prix des libraires. Pandémie oblige, l’événement s’est déroulé cette année sur Internet avec, à l’animation, l’humoriste Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques.

Parmi les lauréats, Chantal Fontaine. Cette dernière est bien connue dans la région pour son rôle au sein de la Librairie Moderne. Depuis 25 ans, elle y conseille les clients à la recherche de leur prochain coup de cœur littéraire, qu’ils aient 7 ou 77 ans. On peut également lire quelques-uns de ses commentaires littéraires dans des revues spécialisées.

Force tranquille

«C’est tombé du ciel», confie Mme Fontaine qui accueille humblement ce prix. Le jury, qui était composé du président de l’ALQ, Éric Simard, ainsi que des anciens récipiendaires Olivier Boisvert (2018) et Marie-Hélène Vaugeois (2014), souhaitait ainsi souligner la force tranquille de la femme de Saint-Jean-sur-Richelieu.

«Elle ne cherche jamais la lumière et préfère la mettre sur les livres», peut-on lire dans le communiqué de presse qui souligne aussi son dévouement exceptionnel pour faire découvrir la littérature jeunesse, son implication inégalée et ses aptitudes remarquables pour répondre aux lecteurs. Des qualités également reconnues par ses collègues de travail.

«Chantal a une culture livresque qui est remarquable. Je ne sais pas où elle met tout ça dans sa tête, mais quel cadeau rare et merveilleux! […] C’est toujours un grand privilège de travailler avec une personne si gentille, positive et généreuse», souligne le propriétaire de la Librairie Moderne, Roger Chaar.

Mentionnons que pour la première fois en huit ans, les libraires ne pouvaient soumettre leur nom au Prix d’excellence. La candidature devait être envoyée par un pair. Une autre surprise pour Chantal Fontaine qui ignorait encore, au moment de l’entrevue, le nom de la personne qui avait pris l’initiative de proposer son nom.

Une passion

Touchée et flattée par autant de reconnaissance, Chantal Fontaine raconte avoir fait carrière dans le milieu littéraire par hasard. Elle a bien entrepris des études en littérature au Cégep, sans jamais les finir. Voyez-vous, elle a entretemps décroché un emploi à la Librairie Moderne et de son propre aveu, elle s’y ait «accroché les pieds».

Sa passion des mots remonte toutefois a bien plus loin que les études postsecondaires. «Petite, je ne savais pas encore écrire que je voulais déjà écrire des livres», raconte-t-elle. Au fil de sa carrière, elle a d’ailleurs développé un grand intérêt pour la littérature jeunesse qu’elle met en valeur et décrit comme «rafraîchissante et toujours en train de se réinventer».

Mais son petit plaisir, ce sont les romans policiers. Et les fables. «Ça n’a pas besoin d’être compliqué pour être intéressant. Je suis curieuse de tout», dit celle qui a déjà été membre du jury des Prix Hubert-Reeves et qui confie que la diversité de ses intérêts a très certainement été un atout dans sa carrière au sein d’une librairie grand public.

Suggestions de lecture

Impossible d’ailleurs de la quitter sans lui demander quelques coups de cœur pour aider les gens à passer à travers le confinement. Sa sélection? Écouter nos défaites de Laurent Gaudé, tous les livres de Marie-Renée Lavoie qui écrit tant pour les adultes que les enfants ainsi que La transition, c’est maintenant de Laure Waridel.

«En cette période de pandémie, il est bon d’avoir une réflexion sur la manière dont chacun peut faire son bout de chemin pour l’environnement», de conclure Chantal Fontaine.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des