Certaines entreprises pourront rouvrir dès lundi

Par Stéphanie MacFarlane
Certaines entreprises pourront rouvrir dès lundi
Les commerces du Haut-Richelieu ayant une entrée extérieure pourront rouvrir leurs portes le 4 mai. (Photo : Le Canada Français - Archives)

Plusieurs Johannais pourront reprendre un semblant de vie normale à compter du 4 mai en raison du déconfinement progressif autorisé par le gouvernement du Québec. La Santé publique demeure toutefois aux aguets d’un quelconque regain de la propagation de la COVID-19 dans la communauté et n’écarte pas un retour au confinement, si nécessaire.

Selon le plan présenté mardi après-midi par le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, les commerces du Haut-Richelieu ayant une entrée extérieure pourront rouvrir leurs portes le 4 mai. Les centres commerciaux demeurent toutefois fermés jusqu’à nouvel ordre.

La réouverture des activités du commerce de détail entraîne aussi la reprise de sa chaîne d’approvisionnement.

Les établissements de commerce de détail devront toutefois fermer leurs portes le dimanche jusqu’au 31 mai, à l’exception des pharmacies, des dépanneurs et des stations-service. Le dimanche, les restaurants pourront offrir les commandes à l’auto, les commandes à emporter et la livraison alors que les épiceries pourront uniquement offrir les commandes en ligne et par téléphone ainsi que la livraison.

Construction
Le 11 mai, l’industrie de la construction pourra reprendre l’ensemble de ses activités, soit les chantiers de transport collectif et routiers, le résidentiel, l’institutionnel, le commercial ainsi que l’industriel. Cela entraîne la réouverture complète des chaînes d’approvisionnement de l’industrie, composées de nombreuses PME.

«Il est important de préciser que le personnel effectuant des tâches administratives continuera de pratiquer le télétravail», précise le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec dans un communiqué de presse.

Usines
Une partie du secteur manufacturier du Haut-Richelieu pourra reprendre ses activités le 11 mai. Il y aura toutefois une restriction quant au nombre d’employés permis.

Sur chaque quart de travail, un maximum de 50 travailleurs plus 50% du personnel excédentaire pourra être présent simultanément sur les lieux du travail. «Par exemple, une entreprise qui compte 50 employés ou moins pourra fonctionner à pleine capacité, mais une compagnie où travaillent 500 personnes pourra fonctionner avec un maximum de 275 personnes par quart de travail», expose M. Fitzgibbon.

Ce dernier mentionne que cette règle vise à faciliter la distanciation physique. L’ensemble du secteur manufacturier pourra fonctionner sans restriction à compter du 25 mai. Les règles sanitaires devront être maintenues. «Tous les employés qui peuvent faire du télétravail devront continuer à le faire pour minimiser la propagation», enchaîne le ministre Fitzgibbon.

Autres secteurs
Ces ouvertures progressives sont permises d’un commun accord avec la Direction de la santé publique (DSP). Les entreprises et leurs employés devront suivre l’ensemble des règles sanitaires édictées par la DSP et la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

«Les autres secteurs ou activités économiques présentement en arrêt, notamment les centres commerciaux, la restauration, les soins personnels, les lieux de diffusion ainsi que les secteurs culturel et touristique, font actuellement l’objet de travaux et de discussions entre les autorités de santé publique du Québec, la CNESST et les ministères concernés. Ils feront ultérieurement l’objet de communications spécifiques en ce qui a trait à leur réouverture et aux modalités entourant celle-ci», précise le gouvernement du Québec.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des