Les émanations du panache de fumée jugées sans danger pour les résidents

Par Stéphanie MacFarlane
Les émanations du panache de fumée jugées sans danger pour les résidents
Les émanations du panache de fumée ne sont pas toxiques. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

L’imposant panache de fumée qui se dégage depuis ce matin à Saint-Jean-sur-Richelieu est certes impressionnant, mais il s’avère que ses émanations ne sont pas problématiques pour les citoyens, révèlent des analyses effectuées par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC).

«Malgré une odeur [désagréable] et un panache de fumée foncée, l’étude des données toxicologiques est rassurante quant à la qualité de l’air. Des tests ont été pris à intervalles réguliers, même au pic de la densité du panache, et sur une grande partie du territoire. Toutes les données concluent en ce sens», écrit la Ville dans un communiqué de presse publié en fin de journée, dimanche.

L’administration municipale précise toutefois que «la Direction de la santé publique qui a été l’entité responsable d’analyser les données recommande le confinement à la maison à tous les résidents qui détectent des odeurs.»

Le panache de fumée sera encore visible pour quelques heures encore. Les pompiers présents sur les lieux n’arrosent plus les décombres, mais effectuent plutôt une vigie de protection sur les matières et bâtiments environnants.

Il a été défini par le MDDELCC qu’il était préférable pour l’environnement de laisser les matières se consumer d’elles-mêmes puisqu’il est encore possible de contrôler les impacts de contamination des cours d’eau occasionnés par un arrosage massif et de limiter le déversement des eaux usées à la rivière.

En parallèle, les équipes du Service d’infrastructures et de gestion des eaux de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu ont mis en place des mesures pour récupérer les eaux de ruissellement de l’incendie et ainsi éviter de contaminer le réseau sanitaire d’aqueduc.

Enfin, la dizaine de familles évacuées a été autorisée à réintégrer leur domicile.

Ex-Pirelli

Rappelons que le Service de sécurité incendie (SSI) a été appelé vers 5h35 pour intervenir sur un feu de structure. À l’arrivée des pompiers, la bâtisse de 250 000 pieds carrés était complètement embrasée, raconte Daniel Dubois, directeur du SSI de Saint-Jean-sur-Richelieu. Outre ceux de Saint-Jean-sur-Richelieu, les pompiers de Saint-Philippe, Saint-Constant, La Prairie et Chambly ont été mobilisés sur les lieux. Entre 55 et 60 sapeurs ont combattu les flammes.

Le bâtiment dont la structure est en acier s’est rapidement effondré. Jadis, la bâtisse ayant pour adresse le 375, rue Saint-Louis, accueillait les activités de l’entreprise Prysmian (ex-Pirelli). Aujourd’hui, le bâtiment abrite Carpettes Lanart, un fabricant de tapis, dont le siège social est situé au 300, rue Saint-Louis. À l’arrière du 375 se trouve le 405 rue Saint-Louis. Ce sont les locaux de Metal Pole Lite, une entreprise spécialisée dans la conception et la production de lampadaires et de poteaux.

Le bâtiment qui a été la proie des flammes servait au recyclage de tissus et à l’entreposage de gros rouleaux de tapis. Il contenait également d’autres matières inflammables et toxiques.

Sur le même sujet
L’incendie majeur durera plusieurs heures
Important incendie dans un bâtiment industriel

Tous les détails dans l’édition du 23 avril du Canada Français.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Les émanations du panache de fumée jugées sans danger pour les résidents L’incendie majeur durera plusieurs heures Important incendie dans un bâtiment industriel […]