L’enfant happée par un autobus est hors de danger

Par Stéphanie MacFarlane
L’enfant happée par un autobus est hors de danger
Les causes et circonstances de l'accident ne sont pas encore connues. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

La vie de la fillette de six ans qui a été happée par un autobus scolaire vendredi matin à l’école Notre-Dame-du-Sacré-Coeur, située dans le Vieux-Saint-Jean, n’est plus en danger.

«Elle est sortie des soins intensifs d’un hôpital de Montréal depuis dimanche soir. Une longue réhabilitation l’attend», souligne le sergent Jérémie Levesque, porte-parole du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Ce dernier mentionne qu’il est trop tôt pour établir les circonstances de l’accident. Des caméras de surveillance doivent être visionnées par les policiers. Ceux-ci doivent aussi rencontrer à nouveau certains témoins. Enfin, les enquêteurs doivent interroger la fillette.

Le sergent Levesque mentionne toutefois qu’aucun élément criminel ne serait en cause dans cet événement.

Plus de détails dans l’édition du jeudi du Canada Français. 

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Johanne AlainStéphan Plante Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Stéphan Plante
Invité
Stéphan Plante

Complètement inacceptable un événement de la sorte. Les autorités responsables devraient établir un plan d’arrivée et de départ des autobus pour que ceux-ci puissent manœuvrer en toute sécurité. Fermer la rue aux voitures, accompagner les enfants avec un passage unique supervisé par un brigadier lors de tout mouvement d’autobus. Le secteur est très restreint en espace et beaucoup trop de véhicules. C’est une grande chance que la fillette soit toujours avec nous.

Johanne Alain
Invité
Johanne Alain

L’enfant a-t-elle bel et bien été happée par un autobus scolaire ou elle a glissé dessous? J’imagine que vue votre affirmation que c’est bien ce qui est arrivé.