L’homme a été maîtrisé après 12 heures d’intervention

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
L’homme a été maîtrisé après 12 heures d’intervention
Les policiers étaient déployés sur la rue Boisvert depuis mercredi matin. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens Gaboriau)

L’individu qui a tenu les policiers en haleine mercredi a été maîtrisé par le Groupe tactique d’intervention de la Sûreté du Québec au terme d’une opération policière qui a duré un peu plus de 12 heures. Il a été mis en état d’arrestation puis transporté à l’hôpital.

«L’homme a été maîtrisé vers 20h30, mercredi», précise le sergent Jérémie Levesque, porte-parole du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu.

L’intervention avait débuté 12 heures plus tôt, soit à 8h21. Les policiers se sont rendus au domicile de l’individu pour exécuter une ordonnance de soin de la Cour supérieure. Les patrouilleurs ont toutefois battu en retraite à leur arrivée. C’est à ce moment que l’intervention a débuté, poursuit le sergent Levesque.

La Sûreté du Québec (SQ) a été appelée en renfort vers 9h30. Les enquêteurs du Service des enquêtes des crimes contre la personne de la SQ se sont présentés sur les lieux.

Un périmètre de sécurité a été érigé sur la rue des Carrières, entre la rue Boisvert et le chemin du Grand-Bernier, de même que sur la rue Boisvert. De nombreux véhicules de patrouille, une ambulance et le poste de commandement mobile de la SQ ainsi que celui du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu ont été déployés sur les lieux. Le stationnement de la Légion Royale Canadienne Filiale 79, située dans le secteur, était occupé par les policiers.

Au moins deux policiers avaient déployé leur arme de service en direction du domicile de l’individu, tandis que d’autres agents surveillaient les environs.

Maîtrise
Le Groupe d’intervention tactique de la SQ a été mis à contribution dans l’opération. C’est d’ailleurs avec leur intervention que les policiers ont pu maîtriser l’individu. Ce dernier a ensuite été mis en état d’arrestation. Il pourrait faire face à diverses accusations, dont possession d’arme dans un dessein dangereux, entrave et avoir proféré des menaces.

L’homme de 45 ans a ensuite été transporté à l’Hôpital du Haut-Richelieu pour y recevoir des soins appropriés à sa situation. Il comparaîtra devant un juge lorsque son état de santé le permettra.

L’individu était seul dans son domicile. Le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu n’a pas précisé le type d’arme possédé par l’individu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des