Hausse du pouvoir d’achat des résidents du Haut-Richelieu

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Hausse du pouvoir d’achat des résidents du Haut-Richelieu
Le revenu disponible réel par habitant dans le Haut- Richelieu a connu une croissance d’environ 1,8% entre 2013 et 2017. (Photo : Le Canada Français - Archives)

Le pouvoir d’achat des résidents de la MRC du Haut-Richelieu a connu une nouvelle hausse en 2017, selon les récentes données publiées par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

L’organisme gouvernemental a récemment diffusé son Panorama des régions du Québec, édition 2019, dans lequel elle détaille le revenu disponible par habitant pour chacune des MRC de la province.

En 2017, le revenu disponible dans le Haut-Richelieu s’est chiffré à 28 382$ par citoyen, soit 1266$ de plus qu’en 2016 (+4,7%). Le Haut-Richelieu se classe au milieu du peloton des 15 MRC qui composent la Montérégie.

De 2013 à 2017, le revenu disponible par habitant a crû de 2,8% dans le Haut-Richelieu. Or, pour cette même période (2013-2017), l’inflation a été d’environ 1% par an, en moyenne. Ainsi, le revenu disponible réel par habitant dans le Haut-Richelieu a connu une croissance d’environ 1,8% entre 2013 et 2017.

En Montérégie, le revenu disponible par habitant s’est chiffré à 29 741$ en 2017, tandis que la moyenne québécoise est fixée à 28 785$. L’ISQ souligne que la Montérégie trône au deuxième rang au Québec en matière de revenu disponible par habitant. C’est la Capitale-Nationale (29 929$) qui ouvre le palmarès, tandis que Montréal (29 612$) occupe la troisième marche du podium.

Méthodologie

Le revenu disponible par habitant est composé de plusieurs variables. Tous les revenus des résidents sont additionnés. Ensuite, les transferts payés par les citoyens aux secteurs institutionnels, dont l’impôt sur le revenu des particuliers et les différentes cotisations sont soustraits.

Le montant qui en résulte est ensuite divisé par la population totale du territoire concerné. Ainsi, le revenu disponible par habitant «représente le revenu qui reste à la disposition des particuliers pour la consommation finale de biens et de services ainsi que pour l’épargne volontaire», explique l’ISQ dans son volumineux document.

Autres données

Le Panorama des régions du Québec de l’ISQ publie également les données liées à l’évolution du taux de travailleurs de 25 à 64 ans des MRC. Celui-ci se chiffrait à 77,9% dans le Haut-Richelieu en 2017. On dénombrait plus d’hommes (79,8%) que de femmes (75,9%). Le taux de travailleurs, qui était relativement stable depuis 2013, a augmenté de 1% entre 2016 et 2017

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des