Le rêve américain de Dahomée Forgues

Par Richard Hamel
Le rêve américain de Dahomée Forgues
Dahomée Forgues se prépare à disputer son premier match avec les Colonials de l'université Robert Morris. (Photo : RMU Athletics)

Au cours des années, plusieurs athlètes de Saint-Jean-sur-Richelieu ont évolué dans des équipes sportives d’universités des États-Unis, notamment au golf, au soccer, au tennis et au hockey.

Mais au basketball, Dahomée Forgues est la première, sinon l’une des rares joueuses de la région à s’aligner avec une équipe d’une université américaine. Au début des années 1990, Pascal Fleury de Saint-Jean-sur-Richelieu a fait partie de l’équipe de Georgetown.

Il y a quelques semaines, la Johannaise de 20 ans a fait son entrée à l’université Robert Morris, en banlieue de Pittsburgh, où elle a obtenu une bourse d’études complète pour se joindre aux Colonials, une équipe de première division de la NCAA (National Collegiate Athletic Association).

Deux visites

Graduée du Collège Dawson au printemps dernier, Dahomée Forgues avait reçu des invitations de plusieurs universités. Elle a finalement visité les installations de deux d’entre elles, soit Marymount à Los Angeles et Robert Morris, une université privée.

Elle dit avoir fait son choix pour l’historique des succès de l’équipe de basketball et pour la qualité de l’enseignement à Robert Morris où elle est inscrite au programme de finance.

Depuis, l’athlète de 5 pieds et 8 pouces carbure presque quotidiennement au basket. En semaine, les joueuses s’entraînent deux heures le matin et suivent leurs cours en après-midi. S’ajoute une séance de deux heures de conditionnement physique chaque jour.

En cette première saison, Dahomée Forgues partage un appartement avec deux coéquipières sur le campus de l’université.

Premier match

Dahomée Forgues marque déjà l’histoire du programme de basketball féminin de l’université Robert Morris en étant la première joueuse à revêtir le numéro 00. «Je voulais avoir le numéro 11, mais il était déjà pris. J’ai donc choisi le 00, sans raison particulière.»

Sur un terrain de basket, Dahomée Forgues se décrit comme une joueuse ayant d’excellentes habiletés athlétiques, capable de marquer des points et de bien jouer en défensive. Elle entend travailler à améliorer sa vision du jeu et à augmenter son pourcentage de réussite de lancers de trois points.

Des 14 joueuses de l’équipe, six sont des Américaines. Outre Dahomée Forgues, une autre athlète vient du Canada. Deux sont originaires de l’Espagne, alors que les autres proviennent du Japon, du Mali, du Royaume-Uni et de la Finlande.

L’équipe compte trois recrues. Dahomée Forgues entend gagner son temps de jeu et espère avoir la chance de démontrer son talent dès sa première saison. «Le niveau de basket est très élevé. J’ai très hâte que la saison commence», dit-elle.

Les Colonials disputeront leur premier match le 5 novembre à Fort Worth au Texas et leur deuxième le 9 novembre à Philadelphie. L’équipe inaugurera sa saison locale le 13 novembre. Le calendrier compte une trentaine de matchs.

Du patin au basket

Avant de lancer des ballons dans les paniers, Dahomée Forgues a chaussé les patins durant quelques saisons avec le Club de patinage artistique de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Elle a bifurqué vers le basketball après sa deuxième secondaire. Elle s’est alors jointe à l’équipe benjamine des Riverains au sein de l’Association de basketball des Riverains de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Dahomée Forgues a poursuivi son chemin dans les équipes cadettes et juvéniles des Riverains. L’élève de l’école Joséphine-Dandurand a également évolué durant une saison avec la formation civile des Cougars de Saint-Bruno.

Durant son séjour avec les Riverains, elle a accumulé plusieurs honneurs. Elle a aussi remporté la médaille d’argent avec l’équipe du Québec des moins de 17 ans aux Championnats nationaux.

Collège Dawson

Recrutée par les Blues du Collège Dawson en 2016, une équipe de division 1 du Réseau du sport étudiant du Québec, Dahomée Forgues a joué trois ans au cours desquels elle a apporté sa contribution.

Dès sa première saison, elle a dominé son équipe pour le pourcentage des lancers francs réussis (20 en 25). Elle a également conservé la meilleure moyenne l’an dernier (28 en 33), en plus de terminer deuxième pour la moyenne des lancers francs et sixième au chapitre des points et de la moyenne par match.

Sur le plan collectif, les Blues de Dawson ont remporté l’argent en 2017 et 2018 ainsi que le bronze en 2019 au Championnat canadien.

Durant la période estivale, Dahomée Forgues et ses coéquipières ont continué à s’entraîner et à jouer des tournois aux États-Unis. C’est là que l’organisation des Colonials a découvert ses talents.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des