Thibert espère toujours la visite de Scheer

Par Louise Bédard
Thibert espère toujours la visite de Scheer
Martin Thibert aurait aimé voir son chef à la grande marche sur le climat. Il ne remet pas pour autant en question son leadership. (Photo : Photo Le Canada Français – Jessyca Viens-Gaboriau)

Le candidat conservateur Martin Thibert espère toujours la visite du leader conservateur Andrew Scheer.

Ses commentaires concernant son chef qu’il aurait aimé voir présent à la marche sur le climat à Montréal ne sont-ils pas de nature à empêcher sa visite? Il espère bien que non.

Il rappelle que le parti a voulu avoir des candidats forts. Courtisé cet été par les conservateurs pour qu’il porte les couleurs du parti dans le comté de Saint-Jean, Martin Thibert les avait avertis qu’il a sa façon de voir la politique.

Franc-parler

L’homme a son franc-parler et exprime ses idées. Il dit aimer challenger les gens. C’est dans cet esprit, explique-t-il, qu’il les a invités dimanche à livrer leurs commentaires sur l’entrevue accordée par son chef à l’émission Tout le monde en parle. Il a inscrit sur sa page Facebook qu’il n’était pas d’accord avec l’ensemble des propos de M. Scheer mais dans l’ensemble, ce dernier le rejoignait bien.

Un commentaire qui n’aurait pas fait de vague dans la région s’il n’avait pas attiré l’attention des médias nationaux. Il a été retiré par la suite. Mais entre-temps, le candidat conservateur a été amené à donner son opinion sur l’absence de M. Scheer à la marche où il aurait aimé le voir. Pour lui ce commentaire n’est pas la fin du monde.

Sur le passage d’un nouveau pipeline au Québec, il a répondu que l’acceptabilité sociale ne semblait pas être là. Maire de Saint-Sébastien et propriétaire d’un garage de mécanique automobile, il répète qu’il n’est pas qualifié pour dire si le passage d’un pipeline est une bonne ou mauvaise chose.

Ces propos lui ont valu un appel de la permanence du Parti conservateur. Pour M. Thibert, sa façon de penser est connue et il l’a bien exprimée vendredi dernier au débat de la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu. «Je suis conséquent avec ce que je suis», dit-il.

Qu’en est-il de la ligne de parti? À cela, il répond qu’en générale, il respecte la ligne de parti et ses points centraux comme l’objectif d’atteindre l’équilibre budgétaire.

Campagne

Le candidat poursuit sa campagne et participait mercredi midi au débat organisé par le club de politique du Cégep. Il a entrepris une tournée des conseils municipaux du comté pour connaître les attentes des élus municipaux. Il termine la visite des résidences pour aînés.

Le 30 septembre, il représentait le parti à un débat organisé par l’UPA de la Montérégie, à Beloeil. Aux producteurs agricoles, il a dit que depuis quatre ans, ils avaient été sacrifiés par le gouvernement libéral lors des négociations des ententes commerciales. Il leur a promis avec les conservateurs, ils ne le seront plus.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des