Autiste, bientôt majeur mais sans emploi

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Autiste, bientôt majeur mais sans emploi
Sophie Durivage et son fils, Emerick Sawka. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

Emerick Sawka a restauré sa première roulotte à l’âge de 15 ans. La mécanique, il adore ça. Rester assis dans son salon? Très peu pour lui. À 17 ans, il rêve à son indépendance. Le seul hic: son trouble du spectre de l’autisme (TSA) ralentit considérablement sa recherche d’emploi.

La mère d’Emerick, Sophie Durivage, a communiqué en dernier recours avec Le Canada Français. Elle anticipe le passage de son fils à la majorité, en novembre prochain. «La dernière chose qu’il veut, c’est de tomber sur l’aide sociale. Il veut vivre une vie comme les autres, payer ses choses et vivre en appartement», dit-elle.

Son cri du cœur s’adresse aux employeurs de la région qui seraient prêts à prendre son fils sous leur aile. «Son CV ne compte pas de menteries. Emerick a un TSA léger, mais il est très jovial et aime jaser avec les gens.»

Elle a entièrement raison. Le jeune homme ne correspond pas au stéréotype de la personne autiste qui évite le contact avec les autres. Emerick Sawka suit la conversation sans fuir le regard de son interlocuteur.

«Mon rêve est de travailler dans une cour à scrap et de réparer des voitures. J’aime aussi les antiquités et le travail à la ferme. J’ai juste besoin de quelqu’un qui est prêt à me montrer le travail au complet. Après, je vais être capable tout seul», dit-il d’une voix assurée.

Sa mère veut saisir l’engouement autour du docu-réalité Autiste, bientôt majeur, avec Charles Lafortune et Sophie Prégent, pour éveiller les consciences. «Ça finit toujours en échec. C’est décourageant, dit Mme Durivage. Si seulement Emerick pouvait trouver un employeur avec de l’ouverture d’esprit et du temps pour le coacher

Les personnes qui seraient intéressées à lui donner sa chance peuvent communiquer avec Emerick Sawka de deux façons: par téléphone, au 450 523-1959, ou par courriel, à sawkaemerick@gmail.com.

Partager cet article

6
Laisser un commentaire

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Christy MonkManon ChartrayAnusAnnieL'une Masson Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
L'une Masson
Invité
L'une Masson

Bravo Emerick pour ta détermination, bonne continuité dans tes recherches.

Annie
Invité
Annie

Autismopolis à Saint-Jean, Club de recherche d’emploi

Annie
Invité
Annie

Autismopolis

Anus
Invité

Bonjour, ne lâche pas mon petit, tu es capable bravo iiiiiiih 😁

Manon Chartray
Invité
Manon Chartray

J’espère tellement qu’ils vont parler de ce côté là dans la série. Lors du débat des chefs, lorsqu’ils ont parlé de pénurie de main d’œuvre, la réponse des quatre chefs a été de faciliter l’immigration. Ils m’ont tous perdu à cet instant. Personne ne parle jamais de faciliter l’accessibilité à l’emploi des personnes handicapées, qui sont qualifiées et veulent remettre à la société ce qu’elle leur a donné. Il faut que ça change!

Christy Monk
Invité
Christy Monk

Comme la mère qui a plusieurs artistes, ils devraient être capable de faire les tâches simples essayez Assisto et Tim hortons.