Chenail ne veut pas voir alourdi le fardeau des PME

Par Louise Bédard
Chenail ne veut pas voir alourdi le fardeau des PME
André-Philippe Chenail lors du déjeuner du Regroupement des travailleurs autonomes. (Photo : Photo Le Canada Français – Jessyca Viens-Gaboriau)

Veiller à ne pas alourdir le fardeau réglementaire et fiscal des PME était une des préoccupations qu’entendait exprimer André-Philippe Chenail en défendant les idées du Parti vert, vendredi dernier, au débat de la Chambre de commerce.

Devant les gens d’affaires, il voulait faire valoir aussi que le transport collectif constitue une grande priorité. Il plaide que le gouvernement fédéral doit fournir du financement. Il est naturellement favorable au développement du REM (Réseau express métropolitain).

Avant de se lancer en campagne, M. Chenail a travaillé pour un organisme facilitant les relations bilatérales avec la Chine pour les entreprises. Dans le cadre de ses fonctions, il indique avoir conseillé et appuyé le développement stratégique de dizaines d’entreprises de nombreux secteurs de l’économie.

Contrairement à la précédente campagne, le candidat du Parti vert mène une campagne active.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des