Jean Rioux dresse le bilan de ses engagements tenus

Par Louise Bédard
Jean Rioux dresse le bilan de ses engagements tenus
L'environnement apparaît comme le principal thème de la campagne pour les électeurs, considère Jean Rioux. (Photo : Photo Le Canada Français – Jessyca Viens-Gaboriau)

Le député libéral Jean Rioux rappelle qu’il avait pris trois grands engagements il y a quatre ans pour se faire élire et affirme les avoir tenus.

Il mentionne la gratuité du passage sur le nouveau pont Samuel-De Champlain, une préoccupation exprimée par les gens du comté et qu’il a partagée avec les autres candidats libéraux de la Rive-Sud pour s’assurer qu’il n’y ait pas de péage.

Le retour de la formation universitaire au Collège militaire était un autre de ses chevaux de bataille. Le programme de baccalauréat en études internationales est maintenant enseigné.

Au chapitre militaire, le député sortant fait état d’investissements totalisant plus de 172 M$ depuis quatre ans pour la construction d’un pavillon académique, d’une clinique d’un centre sportif à la garnison.

Par ailleurs, du temps qu’il était secrétaire parlementaire du ministre de la Défense, il indique être intervenu pour s’assurer que les 2000 recrues supplémentaires soient entraînées à Saint-Jean et non pas dans une autre base militaire. La nouvelle politique de la Défense a fait passer de 5000 à 7000 le nombre de recrues formées chaque année.

Son troisième engagement concernait le parachèvement de l’autoroute 35. Avec l’annonce de juin dernier faite par les deux gouvernements, il voit la concrétisation du projet approcher. Le fédéral a confirmé sa contribution de 82 M$.

Pauvreté

Le député calcule que plus de 2500 personnes du comté sont sortis de la pauvreté grâce aux mesures sociales mises en place par le gouvernement libéral. Au Canada, c’est 850 000 personnes.

Il place en tête de liste de ces mesures l’allocation canadienne pour enfants. Son parti promet maintenant de majorer de 15% l’allocation allouée pour un enfant de moins d’un an.

Projets

M. Rioux inscrit le développement des attraits de la rivière Richelieu parmi les projets à poursuivre. Le mois dernier, le gouvernement québécois a annoncé l’octroi de près de 2,6 M$ pour divers projets touristiques. Il manque de financement pour celui des vélos volants. Le candidat fait état d’un nouveau programme de Développement économique Canada auquel on pourrait faire appel.

Le logement abordable est un des grands thèmes de la campagne libérale. M. Rioux énumère quatre projets dans le comté: l’hébergement temporaire pour itinérants, celui pour les immigrants, les logements à prix abordable pour les aînés à Lacolle et un autre projet à Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix.

Les dossiers cheminent, explique-t-il tout comme celui du rétablissement du service des douanes à l’aéroport de Saint-Jean, ajoute-t-il.

Quant à la création d’un Collège canadien pour la paix, un projet que chérit M. Rioux depuis plusieurs années, il attend de voir si la plateforme électorale du parti l’inclura.

Environnement

L’environnement est la préoccupation première des électeurs, constate le candidat dans son porte-à-porte. Il leur fait part de la politique de son gouvernement dont la principale mesure a été l’imposition de la taxe sur le carbone.

Il défend la position des libéraux en environnement en rappelant la décision d’interdire des objets en plastique à usage unique pour 2021. Il rappelle l’aide financière octroyée pour l’achat d’un véhicule électrique et l’accroissement des aires protégées sur le territoire canadien.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des