Des couches lavables confectionnées à Mont-Saint-Grégoire

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Des couches lavables confectionnées à Mont-Saint-Grégoire
Adalyne Dallaire-Bessette porte une couche et un bandeau à cheveu créés par sa mère, Vanesse Bessette, propriétaire d'Écho Écolo. (Photo : Le Canada Français - Julien Saguez)

Si Écho Écolo, une entreprise créée en mai dernier par Vanessa Bessette, propose des couches lavables plates et préplates, les couleurs et motifs proposés font qu’elles sont loin de ressembler aux langes qu’utilisaient jadis nos grands-mères pour emmailloter bébé.

Une couche plate est un carré de tissu qui doit être plié pour créer une couche, tandis que le format préplat est préformé, ce qui facilite son utilisation. «C’est la version moderne des langes», illustre la jeune entrepreneure, mère de trois enfants âgés de 11 ans, 18 mois et 6 mois.

Celle qui est diplômée comme infirmière auxiliaire et qui travaille comme préposée aux bénéficiaires à l’Hôpital du Haut-Richelieu s’est initiée aux couches lavables dites conventionnelles à la naissance de son deuxième enfant.

«Je suis littéralement tombée en amour avec les couches lavables au point tel que j’ai pris un cours d’entrepreneuriat à Saint-Jean-sur-Richelieu l’an passé pour ouvrir mon entreprise», raconte Vanessa Bessette.

Elle a notamment apprécié l’aspect écologique et esthétique des couches lavables. Puis, grâce aux différents groupes de réseautage sur Facebook, elle a découvert les couches plates et préplates.

Absorption
Vanessa Bessette explique que la perméabilité différencie les couches lavables conventionnelles et les couches plates et préplates. «Il faut mettre un couvre-couche par-dessus, mais plusieurs mamans ne mettent pas de cache-couche à la maison, mais en mettent un en sortie», explique-t-elle.
L’entrepreneure souligne toutefois que les couches qu’elle confectionne se distinguent par leur capacité d’absorption, puisque c’est la couche entière qui absorbe les besoins de bébé, plutôt que seulement l’insert.

«C’est une super solution de nuit. Un insert simple va absorber environ 8 oz de liquide. Ceux qui se plient peuvent absorber un peu plus de liquide, soit environ 12 oz. Mais une simple épaisseur d’une couche plate absorbe 17 oz de liquide et elle peut être doublée pour la nuit et absorber jusqu’à 34 oz», dit Mme Bessette. Les caractéristiques d’absorption s’expliquent par le bambou utilisé dans la confection.

Quant aux dégâts, ils peuvent être prévenus en favorisant certains types de pliage plutôt qu’un autre, selon la physionomie du bébé.

Points de vente
Vanessa Bessette confectionne ses couches lavables et ses autres produits écologiques, dont des compresses d’allaitement et des lingettes démaquillantes, dans son atelier situé au sous-sol de sa résidence à Mont-Saint-Grégoire. Elle peut compter sur l’aide de sa sœur, de sa fille de 11 ans et de son conjoint pour différentes tâches. Elle a également récemment approché d’autres couturières afin d’augmenter son volume de production.

Outre ses ventes en ligne, elle compte un point de vente à Sainte-Brigide-de-Laval et d’autres adresses sont à venir, notamment l’Espace Koala à Chambly.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des