La vitesse dans le viseur des policiers

Photo de Marie-Josée Parent
Par Marie-Josée Parent
La vitesse dans le viseur des policiers
Les policiers de Saint-Jean-sur-Richelieu surveillent davantage la vitesse sur les routes jusqu'au 13 juin. (Photo : Le Canada Français- Archives)

Les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec et Contrôle routier Québec, s’unissent et intensifient leurs interventions à l’occasion d’une opération nationale concertée pour contrer la vitesse au volant.

Les policiers de Saint-Jean-sur-Richelieu participent à cette intervention. Ils augmenteront leur surveillance sur les routes jusqu’au 13 juin.

L’enjeu de la vitesse en milieu urbain et rural est majeur. C’est l’un des principaux facteurs contribuant aux collisions et à leur gravité. Malgré la présence des patrouilleurs, les sanctions plus sévères, les radars photo et les campagnes de sensibilisation, le non-respect de la limite de vitesse est un problème répandu. En 2018, plus de 267 000 constats d’infraction vitesse ont été émis au Québec.

Thème

Cette opération se déploie sous le thème «Aucune excuse ne tient la route. Ralentissez!». Cet axe vise à rappeler aux citoyens qu’il n’y a aucune raison pour rouler plus vite que la limite permise.

Le non-respect de la signalisation et de la vitesse autorisée est un choix fait par le conducteur. Ce dernier contrôle son véhicule et il doit en assumer la responsabilité.

Même un excellent chauffeur avec une voiture haut de gamme n’échappe pas aux lois de la physique. Quand la vitesse s’intensifie, le risque d’avoir une collision et sa gravité augmente. Ce choix peut avoir des conséquences irréversibles.

Il est de la responsabilité de chaque chauffeur de prévenir des drames en respectant les règles sur le réseau routier et en adaptant sa conduite à son environnement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des