Le chef David Begley fait preuve de son savoir-faire

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Le chef David Begley fait preuve de son savoir-faire
David Begley vit avec plusieurs séquelles physiques et cognitives permanentes de son traumatisme crânien. (Photo : Gracieuseté)

Confit de poireaux, lasagne et tarte au fromage avec coulis de bleuets, voilà un menu qui a fait saliver les apprentis cuisiniers inscrits à l’«Expérience cuistot», un atelier hors du commun tenu à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Invité pat l’Association des traumatisés cranio-cérébraux de la Montérégie, le chef David Begley, lui-même traumatisé crânien, a retiré une grande satisfaction à animer l’atelier. «La fierté dans ses yeux était évidente, Lucie Jutras, coordonnatrice au répit et responsable du volet prévention et sensibilisation à l’Association des Traumatisés cranio-cérébraux de la Montérégie. Il était vraiment très fier de montrer ses talents et son savoir-faire.»

La vie de David Begley a basculé en 2013. Alors chef reconnu, il est victime d’un grave accident de voiture qui le plonge plusieurs semaines dans le coma. Il a mis des mois à se remettre de son traumatisme cranio-cérébral sévère. Si M. Begley a retrouvé une certaine autonomie, il vit avec plusieurs séquelles physiques et cognitives permanentes qui l’ont forcé à abandonner sa carrière.

Le cuisinier a planifié l’«Expérience cuistot» plusieurs semaines d’avance avec l’aide précieuse de sa conjointe, Maryse Brodeur. Pendant l’atelier, elle l’a aidé à rester concentré sur la recette pour pouvoir partager sa passion.

Champignon tourné

Tout au long de l’atelier de deux heures trente, le chef a donné ses conseils sur le choix des ingrédients, la façon de couper les légumes et les étapes de cuisson. En bonus, il a expliqué les étapes pour exécuter un champignon tourné. Sa démonstration a impressionné tous les participants.

 

L’Association des traumatisés cranio-cérébraux de la Montérégie organise des activités variées à toutes les semaines à Saint-Jean-sur-Richelieu. Il s’agit autant d’activités en salle que des sorties au restaurant ou aux quilles, par exemple.

La programmation a pour but de maintenir les acquis, conserver l’autonomie en favorisant le développement physique, intellectuel, affectif et social, et promouvoir l’intégration sociale et le sentiment d’appartenance.

L’organisme offre aussi des services personnalisés de type psychosocial et communautaire aux victimes de traumatisme crânien et à leurs proches. Pour plus d’information sur la gamme complète de services et le calendrier des activités, on communique avec l’Association au 1 877 661-2822.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des