La population consultée sur les poules urbaines

Photo de Marie-Josée Parent
Par Marie-Josée Parent
La population consultée sur les poules urbaines
(Photo : (Photo Deposit))

Les citoyens de Saint-Jean-sur-Richelieu pourront s’exprimer sur l’idée de voir apparaître des poulaillers en ville. La population est invitée à une séance publique de consultation, le 16 avril, à 19 heures, à l’hôtel de ville.

Les astres s’alignent pour autoriser les poules en milieu urbain dès l’été. Le conseil municipal a adopté, lors de sa séance régulière du 26 février, un avis de motion ayant pour but de permettre la garde des poules urbaines sous certaines conditions.

Le projet de règlement a été adopté un mois plus tard. Il vise à permettre la garde des poules en milieu urbain uniquement pour les usages de la classe unifamiliale et prévoit les normes de construction et d’implantation des poulaillers et des volières.

Pour l’instant, le projet de règlement limite les propriétaires à un poulailler (bâtiment fermé où l’on garde les poules) et une volière (enceinte grillagée où les volatiles sont laissés en liberté) par terrain. Il n’est pas question de restreindre le nombre de poules.

Consultation

Les élus en sont maintenant à l’étape de consulter les citoyens. À ce jour, la garde des poules en milieu urbain ne semble pas laisser la population indifférente.

Le 5 avril, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu a partagé une publication sur sa page Facebook pour inviter les citoyens à la séance de consultation. Celle-ci a suscité près de 250 commentaires. Nombreux ont manifesté leur joie, mais plusieurs ont signifié leurs craintes, notamment en ce qui concerne les odeurs et le bien-être des animaux.

Le calendrier prévoit une adoption d’un second projet de règlement à la séance du 23 avril. Du 1er au 9 mai, la population pourra demander que ce projet soit soumis à un référendum.

S’il n’y a pas d’opposition, le règlement sera adopté le 28 mai. Dans un tel cas, les poules seraient autorisées en ville dès le 13 juin.

Partager cet article

6
Laisser un commentaire

avatar
6 Comment threads
0 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Louise DepontFrançoise LandryLizCarolinefrancine gendron Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
francine gendron
Invité
francine gendron

super enfin, c’est tellement agréable quand c’est bien gérer, d’avoir de bons oeufs bio..

francine gendron
Invité
francine gendron

Et des poules c’est tellement pas compliquer en plus du compost a mettre dans nos jardins

Caroline
Invité
Caroline

Enfin, j’aime mieux voir des poules chez les voisins que des chats errants qui font pipi dans mes plates-bandes.

Liz
Invité
Liz

Par instinct, les poules entrent par elles-mêmes dans leur poulailler tous les soirs si elles sont libres. Ce que les chats et chiens ne font pas nécessairement. Plusieurs races de poules ont été domestiquées et sont plus faciles à élever que d’autres animaux domestiques que nous avons la permission d’avoir chez nous.

Françoise Landry
Invité
Françoise Landry

Oui, j’ai eu des poules avant d’emménager à St-Jean il y a un an et depuis, les bons oeufs frais me manquent. Rien à voir avec les oeufs qu’on se procure au supermarché.
Vivement qu’on ait des poules. On met de la ripe et ça ne sent pas. En plus, c’est de l’engrais pour les pelouses. Avoir des poules, c’est merveilleux. Les enfants apprennent beaucoup à leur côté…

Louise Depont
Invité
Louise Depont

Je pense que l’on pourrait permettre de garder des poules SUR DES TERRAINS AYANT UN MINIMUM DE 15,000 PIEDS CARRÉS. Dans mon quartier les terrains sont petits. Déjà ma voisine a une garderie + 7 enfants à elle, une trampoline, un Doberman qui jappe et là elle a déjà construit un poulailler. Moi, je n’en peux plus. C’est tellement bruyant, pas moyen d’utiliser ma cour. Là, je vais me faire réveiller par les poules qui vont cacasser toute la journée. Ouf, je vais devoir déménager…