L’hôpital vétérinaire Iberville-Missisquoi s’agrandit

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
L’hôpital vétérinaire Iberville-Missisquoi s’agrandit
Les travaux ont notamment permis d'ajouter 2000 pieds carrés à l'hôpital vétérinaire Iberville-Missisquoi situé sur le boulevard d'Iberville. (Photo : Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau)

L’hôpital vétérinaire Iberville-Missisquoi, situé sur le boulevard d’Iberville dans le secteur du même nom à Saint-Jean-sur-Richelieu, subit une véritable métamorphose. Au terme des travaux qui auront duré près de six mois, l’endroit proposera davantage de salles de consultation et sera plus confortable pour ses patients à quatre pattes.

Le chantier qui a débuté à la mi-octobre a permis d’ajouter une nouvelle section de 2000 pieds carrés aux 2800 pieds carrés déjà existants.

Le Dr Rémi Alix, l’un des trois propriétaires de l’endroit, explique que ce gain de superficie permettra d’ajouter deux salles de consultation. La clinique en comptera alors quatre.

L’une d’elles sera réservée pour la fin de vie des animaux. «On avait des commentaires de clients qui trouvaient difficile de revenir, par exemple avec un chiot, dans la même salle où ils avaient dû faire euthanasier leur animal précédent», souligne le médecin vétérinaire. La décoration de cette pièce sera d’ailleurs plus sobre que les autres, mentionne-t-il.

L’ajout de salles permettra d’augmenter le nombre d’heures de consultation des vétérinaires. Quatre médecins pratiquent actuellement à la clinique. «Il pourrait être réaliste d’ajouter un vétérinaire à l’équipe», enchaîne le Dr Alix. Huit autres personnes, soit des techniciennes en santé animale et une réceptionniste, complètent la formation.

Autres améliorations

La salle d’attente sera également plus spacieuse, ce qui permettra de réserver un espace aux chats et un autre pour les chiens. Le but? Réduire le stress chez les petites bêtes et… leur maître! Un espace permettra également de mieux disposer les sacs de nourriture et autres items à vendre sur place.

Des aménagements ont aussi été pensés pour diminuer l’anxiété des animaux hospitalisés, notamment en évitant les contacts entre les chats et les chiens. «On essaie de rendre ça dans la limite de l’agréable. Comme nous, les animaux sont stressés lorsqu’ils sont à l’hôpital», relate le médecin vétérinaire.

La salle chirurgicale sera légèrement plus grande et une salle de contagion sera maintenant dédiée aux patients contagieux. «Ils seront vraiment séparés des autres avec une ventilation différente», poursuit le Dr Alix.

La fenestration de la bâtisse a aussi été revue à la hausse. «Ce sera plus vivant, plus agréable pour nous et pour les clients», enchaîne le Dr Rémi Alix. Lors de l’entrevue avec Le Canada Français , le toit était en réfection.

Enfin, un des propriétaires, le Dr Richard Beaudin, qui est spécialisé dans la médecine équine ambulatoire, aura désormais ses bureaux à l’hôpital vétérinaire Iberville-Missisquoi.

Investissement

Le Dr Alix souligne que les rénovations étaient nécessaires. «Le bâtiment n’a bénéficié d’aucun investissement depuis la moitié des années 1980, moment où il a été construit. Tout est dû. On a pris la balle au bond», ajoute le copropriétaire. Selon le rôle de taxation de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, la bâtisse a été érigée en 1986.

L’investissement qui dépasse le demi-million de dollars sera bon pour les 20 à 30 prochaines années, poursuit le Dr Alix.

La clinique demeure ouverte durant les travaux. Selon l’échéancier prévu, l’hôpital vétérinaire Iberville-Missisquoi devrait être pleinement opérationnel, avec ses nouvelles installations, vers la mi-avril.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des