Sélection St-Jean : visite guidée d’une résidence pour aînés « tout inclus »

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Sélection St-Jean : visite guidée d’une résidence pour aînés « tout inclus »
Les locataires ont accès à un coin de lecture qui se trouve près de l'accueil. (Photo : Le Canada Français - Kim Valiquette)

Le Sélection St-Jean, qui prend place sur le site de l’ancien concessionnaire Honda à proximité de l’autoroute 35, a ouvert ses portes le 1er novembre dernier. Le Canada Français a récemment pu visiter la 42e résidence du Groupe Sélection en compagnie de Nicholas Gagné, le directeur général du complexe.

Le Sélection St-Jean compte 261 unités. « Du troisième au dixième étage, c’est une résidence pour personnes âgées autonomes. On dit pour 65 ans et plus, mais on accueille des gens plus jeunes. La moyenne d’âge de nos résidents est de 74 ans. Au Québec, la moyenne dans les résidences est d’environ 83 ans », souligne Nicholas Gagné.

Nicholas Gagné est le directeur général du Sélection Saint-Jean.

Impossible toutefois de connaître le taux d’occupation de l’endroit puisque l’entreprise refuse de le divulguer. « L’ouverture du Sélection St-Jean est historiquement notre plus achalandée. On avait le plus haut taux d’occupation à l’ouverture de tous nos complexes et ça progresse », précise toutefois Gabrielle La Rue, conseillère principale, relations publiques et relations gouvernementales du Groupe Sélection.

Environ 80 % des locataires sont des gens de la région ou qui ont déjà habité dans le secteur, avise Nicholas Gagné. « Le reste, poursuit-il, ce sont des gens qui veulent se rapprocher de leur famille. »

Une quarantaine de personnes travaillent à temps plein au Sélection St-Jean.

Visite

Le rez-de-chaussée de l’immeuble est divisé en deux. La majorité des espaces ne peuvent être utilisés que par les résidents et leurs visiteurs. Seule la portion sud, qui est délimitée par une porte coupe-feu, est accessible à toute la population par une porte extérieure située sur la rue Plante.

Les locataires peuvent se divertir en jouant du piano ou au billard.

Cette section abrite une pharmacie Proxim, de même que le Montecristo Salon & Spa qui offre des services de coiffure, d’esthétique et de massothérapie. Entre les deux se trouve un local commercial vacant. Différents usages sont envisagés, dont un magasin général.

Enfin, la zone Santé comprend également un bureau d’infirmière et un bureau de médecin.

Loisirs

Toujours au rez-de-chaussée, les locataires ont accès à un coin de lecture qui se trouve près de l’accueil. À proximité, deux tables de billard et un piano à queue trônent au centre d’une vaste pièce. À l’une des extrémités se trouve un endroit où les occupants peuvent vaquer à leurs passe-temps, tandis qu’à l’autre bout se trouvent une bibliothèque et deux ordinateurs. Le WiFi est disponible dans les aires communes.

Les résidents ont aussi accès à un téléviseur grand format pour y écouter des films ou encore le hockey, ainsi qu’à une piscine au sel chauffée. Cet été, une terrasse sera aménagée à l’extérieur.

Une salle de gym avec deux tapis de course, deux vélos stationnaires, un elliptique ainsi que des poids et haltères est également mise à la disposition des locataires. Une autre salle adjacente permet d’y offrir des cours, comme du yoga, du zumba ou d’étirements ( stretching ), mais aussi d’y jouer aux dards et aux poches.

Diverses activités, comme des ateliers de couture, de menuiserie, de peinture, de cuisine, de danse ou de musique, sont également organisées par un récréologue.

Restaurant

La salle à manger peut accueillir de nombreux convives.

La portion est du rez-de-chaussée est occupée par la cuisine et une vaste salle à manger d’une centaine de places, à côté de laquelle une pièce de jeux pour les enfants a été aménagée. « On est déjà obligés de faire deux services parce qu’il y a du monde à la messe », relate Nicholas Gagné.

Un menu sur six semaines a été élaboré. « Il y a toujours deux choix pour le dîner et le souper, ainsi que trois autres choix additionnels, comme un poisson blanc, des pâtes et du pâté chinois. Les gens sont servis à leur table et peuvent apporter leur vin », poursuit M. Gagné.

Le secteur comporte également une salle polyvalente qui permet d’accueillir plus de convives ou encore d’y tenir une activité de bingos.

Appartements

Les locataires autonomes ont le choix entre 224 appartements, soit 57 studios (410 à 436 pieds carrés), 96 3 ½ (547 à 595 pieds carrés) et 71 4 ½ (820 à 885 pieds carrés).

Le loyer du studio comprend deux repas par jour, un ménage par mois, la câblodistribution, l’électricité, la téléphonie, le poêle, le réfrigérateur et l’internet sans fil.

« Le 3 ½ vient avec un repas par jour, tandis que le 4 ½ vient tel quel », précise M. Gagné. Les tarifs de base, sans le crédit d’impôt, oscillent entre 1685 $ et 2100 $ par mois.

Le prix des appartements varie entre 1685$ et 2100$ selon la superficie choisie.

Aucun électroménager n’est fourni pour les 3 ½ et les 4 ½. Ceux-ci ont toutefois des espaces pour accueillir un lave-vaisselle, un poêle, un réfrigérateur, une laveuse et une sécheuse. Chaque appartement est doté d’un climatiseur. Enfin, chaque étage comporte une salle à déchets et à recyclage.

Les locataires ont le loisir d’ajouter des services à la carte, comme des repas, de l’entretien ménager, de l’aide aux médicaments ou aux bains. « La liste est longue. On s’adapte à la clientèle », mentionne Nicholas Gagné.

2e étage

Le 2e étage de l’édifice, aussi appelé l’étage Rose-Aimé en l’honneur de la mère du fondateur du Groupe Sélection Réal Bouclin, accueille une clientèle semi-autonome. « On offre des baux à l’année et on accueille aussi des gens en convalescence de courte durée », souligne Nicholas Gagné.

Les 37 unités disponibles sont dédiées aux résidents dont l’état de santé nécessite un maximum de trois heures de soins par jour. Ceux-ci logent dans de grandes chambres dont la location inclut tous les services. L’étage est aussi conçu pour assurer la sécurité des résidents. « On gère les entrées et les sorties », précise M. Gagné.

Une salle à manger, un centre de soins esthétiques et de coiffure, un bain thérapeutique, un salon et une salle de cinéma complètent l’étage. « C’est une microrésidence dans la résidence », illustre le directeur général.

Sécurité

L’immeuble compte deux ascenseurs avec une entrée distincte pour l’unité de soins et les techniciens ambulanciers paramédicaux afin d’assurer une certaine confidentialité.

Les locataires bénéficient d’un vaste éventail de sécurité. Un employé est présent à la réception sept jours sur sept. « Notre seuil minimal durant la nuit est de quatre personnes, soit un employé à l’entretien et trois en soins », souligne Nicholas Gagné.

Chaque résident a une clé dotée d’une puce électronique et de nombreuses caméras de surveillance sont installées. Les locataires ont d’ailleurs accès à une chaîne sur leur téléviseur qui leur permet de voir qui demande à les visiter.

Le complexe est équipé de génératrices, de gicleurs, de détecteurs de chaleur ainsi que d’avertisseurs de fumée et de monoxyde de carbone. Deux tirettes d’alarme sont disposées dans chacun des logements, soit dans la chambre principale et dans la salle de bain.

Phase 2 ?

Le Sélection St-Jean a été conçu et pensé pour y accueillir un agrandissement. « Le projet de la phase 2 est toujours envisagé. Par contre, il faut savoir qu’un projet d’agrandissement a généralement lieu dans un horizon de deux à quatre ans. Il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit dans l’immédiat ou à court terme », précise Mme La Rue.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des