Le refuge pour animaux ne sera pas prêt pour janvier

Photo de Marie-Josée Parent
Par Marie-Josée Parent
Le refuge pour animaux ne sera pas prêt pour janvier
(Photo : (Deposit))

(Archives – Édition 29 novembre) Les vétérinaires de Saint-Jean-sur-Richelieu sont appelés en renfort par la Ville pour pallier au fait que le nouveau refuge pour animaux ne sera pas prêt en janvier. Temporairement, il sera possible pour les citoyens de récupérer un chat ou un chien perdu dans les cliniques de la municipalité.

Cette solution a été annoncée lors de la séance ordinaire du conseil municipal, le mardi 27 novembre. Elle entrera en vigueur au début de la nouvelle année.

On sait depuis l’été que la Ville n’a pas renouvelé son contrat avec la SPCA Roussillon pour 2019. Pour les dix prochaines années, elle a choisi les Services Animaliers de la Rive-Sud (SARS) qui offriront une vraie prise en charge des bêtes abandonnées, perdues ou errantes sur le territoire.

Cela passera par l’ouverture d’un point de service à Saint-Jean-sur-Richelieu. En août, on annonçait qu’il serait prêt en janvier. Le refuge doit pouvoir héberger une dizaine de chiens et une trentaine de chats.

Construction

La Ville ayant choisi d’être propriétaire, en allant avec une construction neuve ou l’achat d’un bâtiment, le délai était trop court pour une ouverture au début de 2019. On fera donc appel aux vétérinaires de la région pour qu’ils accueillent les animaux égarés dans leur chenil. Les citoyens pourront ensuite les récupérer sur rendez-vous.

L’annonce de la création d’une unité mobile rattachée au SARS a aussi été faite. Celle-ci sera mise à la disposition des citoyens sept jours sur sept pour offrir le service de proximité et pour transférer les chiens et les chats au siège social de l’organisation à Boucherville.

Il est prévu qu’un animal identifié passe trois jours au refuge de Saint-Jean-sur-Richelieu, alors que le séjour sera de 24 heures pour celui sans collier ou micropuce. Par la suite, la bête sera transportée à Boucherville pour être mise en adoption.

Le coût fixe de cette solution temporaire est de 1,47$ par habitant, ce qui représente une somme globale de 141 665$ pour la ville, puisque la population est de 96 371 résidents.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Thérèse beauchampOlivier Lesage VilleneuveMarie-Josée Parentlucie barrette Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
lucie barrette
Invité
lucie barrette

quand le refuge sera-t-il prêt?? que fait-on d’un voisin qui laisse son chat à l’ext. toute la nuit parce que’il n’est pas opéré à – 25o??

Olivier Lesage Villeneuve
Invité
Olivier Lesage Villeneuve

savez-vous quand ça va ouvrir un autre refuge

Thérèse beauchamp
Invité
Thérèse beauchamp

Il y as un endroit a louer juste a côté du veterinaire et tropicazoo sur séminaire et aussi plein de locals libre a st jean je comprend pas pourquoi le délais ??? Encore des raisons pour juste retarder et ne pas prendre ses responsabilités comme d’habitude ça fait 3 ans que je leur en parle a la ville et que je n’implique alors je sais très bien de quoi je parle !!!!