Fausse alerte au rôdeur à l’école des Savanes

Photo de Marie-Josée Parent
Par Marie-Josée Parent
Fausse alerte au rôdeur à l’école des Savanes
Les enfants ont été abordés sur le chemin de l'école , le 15 mai. (Photo : Deposit)

La direction de l’école des Savanes a émis un avis hier aux parents de ses élèves pour les avertir de la présence d’une inconnue suspecte dans le quartier. Une septuagénaire a été rencontrée par les policiers jeudi.

En début de semaine, des élèves ont affirmé qu’une femme à bord d’une automobile avait tenté d’entrer en contact avec eux en leur proposant de flatter son petit chien dans son véhicule.

Cette situation s’est produite autour des rues Deslandes et Montpellier dans le secteur Saint-Luc, le mardi 15 mai. Les policiers ont été informés de l’évènement le jour même. Il y a eu une surveillance accrue dans le quartier  mercredi.

«Une information du public nous a permis d’identifier une dame de 70 ans. Elle n’avait aucune intention criminelle. Elle voulait simplement faire plaisir aux enfants. Elle a été rencontrée et sensibilisée», indique le porte-parole du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, Jérémie Levesque.

Ce dernier salue le geste des élèves qui ont eu le bon réflexe de rapporter la situation à la direction. «Les jeunes sont conscientisés aux dangers des interactions avec des inconnus. C’est très bien», conclut-il.

L’école des Savanes regroupe deux édifices: Sacré-Cœur (335, boulevard Saint-Luc) et Providence (207, rue Courville).

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des