C’est le temps d’éliminer l’herbe à poux

Photo de Gilles Berube
Par Gilles Berube
C’est le temps d’éliminer l’herbe à poux
Il n'y a pas de danger à manipuler l'herbe à poux.

Avant que son pollen ne se répande, c’est le temps d’éliminer les pousses d’herbe à poux.

Les moyens les plus efficaces d’éliminer l’herbe à poux est de l’arracher, ou encore de faucher la plante, rappelle la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Pour le mieux-être de la communauté, la municipalité demande aux citoyens d’éliminer l’herbe à poux dès ses premières pousses.

Les propriétaires de terrains, vacants ou non, doivent par règlement municipal, arracher ou tondre les plants d’herbe à poux (10 cm du sol) à deux reprises durant la saison estivale, soit à la mi-juillet et à la mi-août. Ceux-ci, qui mesurent à leur maturité entre 10 et 90 centimètres, sont faciles à reconnaître. Leur feuillage vert est très dentelé, semblable à celui de la carotte, et leurs fleurs sont de couleur vert jaunâtre regroupées en épis au sommet des tiges.

On retrouve l’herbe à poux surtout sur les terrains perturbés ou en construction, les terrains industriels, sur les sols pauvres et dénudés, en bordure des routes, trottoirs et allées. L’herbe à poux peut être touchée sans danger.

Plantes concurrentes

Semer des plantes concurrentes comme le pâturin, le sarrasin, le trèfle ou un mélange de prairies est une bonne façon de réduire la prolifération de l’herbe à poux. La végétation dense étouffe la plante et permet un contrôle naturel et efficace de celle-ci, sans avoir recours aux pesticides et herbicides.

Chaque année, du mois d’août à la fin du mois de septembre, le taux de pollen de l’herbe à poux dans l’air est à son maximum. Un Johannais sur cinq souffre des symptômes allergènes reliés à ce pollen, soit des éternuements répétitifs, une congestion nasale, des démangeaisons au nez, au palais ou aux oreilles, ou des yeux rouges. Poser une action efficace telle qu’arracher ou couper l’herbe à poux à la mi-juillet et à la mi-août permet de réduire de 9 fois la quantité de pollen dans l’air, en plus d’empêcher la plante de se reproduire.

Les citoyens peuvent voir des photos, vidéo et fiches comportant une foule de conseils pour mieux combattre l’herbe à poux, de même que des recommandations s’adressant aux gens affectés par la plante, sur le site Internet www.herbeapoux.gouv.qc.ca

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des