La victime lutte pour sa vie

La victime lutte pour sa vie
(Photo Patrick Taillon)

Les médecins craignent toujours pour la vie d’un homme de 54 ans, blessé gravement lors d’une collision survenue à l’angle des rues Salaberry et Saint-Louis, dimanche, peu avant 17 heures.

«Il a subi une blessure majeure au thorax, confirme le porte-parole du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, Martin Anctil. Son état est présentement stable, mais il n’est pas hors de danger.»

La victime prenait place sur le siège passager d’une voiture de marque Honda, conduite par un jeune homme de 25 ans, qui a été blessé légèrement.

Le véhicule se trouvait au centre de l’intersection, lorsqu’il a été embouti sur le côté par une autre automobile. Sous la force du choc, il a été projeté sur le terrain de l’école Joseph-Amédée-Bélanger.

«L’impact s’est fait dans la portière du côté passager, où se trouvait la victime», souligne le policier.

À bord du second véhicule de marque Chevrolet se trouvait trois jeunes, âgés entre 16 et 18 ans. Le chauffeur de 17 ans ainsi que ses passagers, un homme et une fille, s’en sont tirés avec des blessures mineures et des contusions.

Signalisation

À cette intersection, les automobilistes sont tenus de faire un arrêt obligatoire dans toutes les directions. «La cause probable de la collision est le non-respect de la signalisation.  L’un des conducteurs n’a pas fait son arrêt», explique Martin Anctil.

Des enquêteurs spécialisés en reconstitution de scènes d’accidents ont passé quatre heures sur les lieux pour faire la lumière sur les évènements. Leur enquête permettra de déterminer lequel des conducteurs est fautif.

Mentionnons que l’alcool et la drogue ont déjà été écartés des hypothèses de l’accident.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des