Bien des oiseaux attirés par notre rivière

Par Denis Henri

Vous rendez-vous compte de la chance que nous avons, citoyens du Haut-Richelieu, de vivre au quotidien avec une des plus accessibles rivières du Québec qui s’écoule paisiblement du lac Champlain jusqu’au fleuve Saint-Laurent?

Quel joyau incroyable dont malheureusement l’être humain a vite tiré parti par des installations pas toujours esthétiques et qui nous empêchent d’en jouir pleinement. Le spectacle annuel que nous offrent les oiseaux aquatiques qui transitent par la région est vraiment saisissant!

Les centaines d’oies des neiges posées sur la rivière en automne donnent l’impression que la neige tombe dès novembre sur la région. Tout au long de l’hiver, ce sont d’innombrables espèces qui barbotent ici et là à la recherche de nourriture, malgré des hivers glaciaux comme on en a connu cette année.

Autres oiseaux

Toutes ces espèces dites aquatiques partagent aussi cet habitat avec d’innombrables autres oiseaux, tous aussi dépendants de cette magnifique rivière. Martin-pêcheur d’Amérique, bécasseaux, Balbuzard pêcheur et sternes pour n’en nommer que quelques-uns. Partons à la découverte des volatiles à plumes qui arpentent notre belle rivière Richelieu.

Le Québec compte pas moins de 37 espèces d’anatidés, nom de  la famille regroupant toutes les espèces de canards, cygnes, bernaches et oies. De ce nombre, la rivière héberge présentement plus de 23 espèces différentes dont voici l’énumération exhaustive: Canard noir, Canard colvert, Canard pilet, Canard branchu, Canard chipeau, Sarcelle d’hiver, Garrot à œil d’or, Petit Garrot, Garrot d’Islande, Fuligule à tête rouge, Fuligule milouinan, Fuligule à collier, Grand Harle, Harle huppé, Harle couronné, Bernache du Canada, Macreuse à front blanc, Macreuse brune, Arlequin plongeur, Bernache de Hutchins, Oie des neiges, Oie de Ross et Oie rieuse.

Encore d’autres

Pour ce qui est des autres espèces présentes au Québec, peut-être s’y sont-elles déjà arrêté sans que personne n’ait soupçonné leur présence. Parmi les autres oiseaux aquatiques, notons la présence de Cormoran à aigrettes, du Plongeon huard ainsi que de trois espèces de grèbes, soit le Grèbe à bec bigarré, le Grèbe jougris et le très rarissime Grèbe esclavon.

Ensuite, il y a la famille des laridés qui comprend les mouettes, les sternes et les goélands qui, il faut bien le dire, sont assez abondants, pour ne pas dire dérangeants, surtout pour les goélands.

Les mouettes, beaucoup plus discrètes, ne sont présentes généralement qu’à l’automne, mais certaines d’entre elles peuvent faire déplacer les ornithologues sur de longues distances pour les voir, comme ce fut le cas de cette Mouette rosée observée à Chambly à l’automne 2013.

Des rapaces bien présents

Une famille à ne pas oublier et dont les représentants dépendent en grande partie de la rivière est celle des ardéidés. Elle comprend le Grand Héron, le Héron vert, le Butor d’Amérique, le Bihoreau gris et le plus petit héron au monde, le Petit Blongios.

À peine plus grand qu’un Geai bleu, ce petit oiseau très furtif est difficile à observer lorsqu’il décide de jouer à cache-cache dans un marais de quenouilles. Et finalement, outre le Martin-pêcheur d’Amérique chassant poissons et autres invertébrés aquatiques, on peut aussi observer quelques-uns de nos plus gros oiseaux de proie, attirés par la présence de poissons ou d’autres oiseaux aquatiques. Le Balbuzard pêcheur et le majestueux Pygargue à tête blanche sont annuellement de passage dans la région et font toujours sensation lorsqu’observés près de zones urbaines comme Chambly ou Saint-Jean-sur-Richelieu.

Conférence

Si vous êtes intéressé à voir en photos les différentes espèces qui vivent sur la rivière Richelieu, je vous invite à ma présentation qui aura lieu le mercredi 29 avril prochain, à 19h30, à la polyvalente de Chambly située au 535, rue Brassard à Chambly.

Organisée par le Club d’ornithologie du Haut-Richelieu en partenariat avec les Amis du canal de Chambly, l’entrée y est gratuite. Je vous y attends.

Vous pouvez me contacter par courriel à henri.denis@sepaq.com.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des