Rouleau avait été arrêté en juillet

Par Louise Bedard
Rouleau avait été arrêté en juillet
La surintendante Martine Fontaine de la GRC a mentionné qu'aucune indication ne montrait que Rouleau allait commettre un tel acte au Canada.

Martin Rouleau Couture avait été arrêté en juillet par les policiers de l’Équipe intégrée de la sécurité nationale. Mais la preuve avait été évaluée insuffisante par la Couronne pour l’inculper.

Il avait été interpellé à l’aéroport alors qu’il s’apprêtait à quitter le pays pour la Turquie. Son passeport avait été saisi. Les policiers avaient des motifs pour procéder à son arrestation. Il a été interrogé. Mais les enquêteurs n’ont pas été en mesure de prouver qu’il allait quitter le Canada pour commettre un acte criminel terroriste à l’étranger, a indiqué la surintendante Martine Fontaine, responsable des enquêtes de sécurité nationale au Québec de la GRC.

Rouleau a été rencontré à diverses autres reprises par les policiers. Des contacts étaient maintenus avec sa famille et l’iman du centre qu’il fréquentait pour tenter d’influencer le jeune homme.

La dernière rencontre avec Rouleau a eu lieu le 9 octobre. Les indications montraient qu’il était enclin à apporter des changements dans sa vie, a mentionné Mme Fontaine. Par ailleurs, la police n’avait aucune indication qu’il allait commettre un acte terroriste au Canada que ce soit avant ou après le 9 octobre. De plus, les policiers n’avaient pas d’indication qu’il allait utiliser son auto comme arme.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des