Un incendie suspect ravage l’Ébénisterie Luc Besner

Une main criminelle serait à l’origine du brasier qui a occupé une quarantaine de pompiers, jeudi soir, au 795, Chemin du Grand-Bernier Nord. L’Ébénisterie Luc Besner a subi de lourds dommages.

Les pompiers ont été appelés sur les lieux à 17h23. C’est le système d’alarme de l’établissement qui a averti les autorités.

À l’arrivée des sapeurs, le feu courrait au premier étage du commerce où se trouve une mezzanine. Il s’est rapidement propagé au toit et au rez-de-chaussée.

Devant la force du brasier, une alerte générale a été déclenchée, si bien que tous les pompiers de la municipalité ont été appelés au feu.

«Il faisait extrêmement froid, rappelle le chef de la Division prévention du Service de sécurité incendie de Saint-Jean-sur-Richelieu, Robert Meloche. En plus, nous étions exposés au vent. C’était très difficile pour les équipes. Il fallait se relayer souvent.»

Les sapeurs ont fait appel à du renfort de Chambly, afin d’obtenir un camion-échelle supplémentaire sur les lieux. Ils ont combattu les flammes pendant deux heures et demie sans relâche avant d’en prendre le contrôle.

Pendant l’intervention, un pompier a été incommodé par la fumée. Il a été transporté à l’hôpital en ambulance. Il a obtenu son congé en fin de soirée.

Les sapeurs ont réussi à circonscrire le feu à l’ébénisterie. Ainsi, les commerces adjacents, au nombre de six, ont été relativement épargnés. On compte notamment dans l’immeuble, L’Atelier de soudure et Suspension Saint-Jean ainsi que ASS Multi-Entrepôts.

Main criminelle

Les premiers répondants ont quitté les lieux vers 21h30. Puisque des indices laissent croire à un incendie suspect, ils ont laissé la place à des patrouilleurs du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Ces derniers ont surveillé la scène toute la nuit. Vendredi matin, des enquêteurs étaient attendus afin de déterminer la cause exacte du brasier.

Le Service de sécurité incendie estime les dommages à 200 000$.

Il s’agit du deuxième incendie d’envergure par un froid sibérien en autant de jours pour le Service de sécurité incendie de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des