D’autres produits susceptibles d’empoisonner votre chien

D’autres produits susceptibles d’empoisonner votre chien

La semaine dernière, je vous entretenais sur le travail d’un organisme intéressant, le «PetPoisonHelpline», qui a publié la liste des dix produits empoisonnés auxquels les chiens sont le plus exposés.

Les cinq premiers sont la nourriture (plus particulièrement le chocolat, le xylitol et le raisin), les insecticides, les rodenticides (poisons à rats et à souris), l’ibuprofène (Advil, Motrin) et les nettoyants domestiques.

Viennent ensuite, au 6e rang, les antidépresseurs humains comme le Prozac, le Paxil, le Celexa et l’Effexor. De tous les médicaments humains prescrits, la prise d’antidépresseurs par des animaux génère le plus d’appels au centre antipoison «PetPoisonHelpline. Lorsqu’ingéré, ce type de médicament peut causer des problèmes nerveux chez le chien comme de la sédation, de l’incoordination, de l’agitation et des convulsions.

En 7e place, on retrouve les fertilisants, incluant les farines d’os, les farines de sang et les produits à base de fer. Alors que certains fertilisants sont relativement sécuritaires, des produits organiques qui contiennent de la farine d’os, de sang, de plumes ou du fer sont particulièrement appétissants, mais aussi dangereux pour le chien. Une ingestion importante peut causer des problèmes de pancréatite sévère ou encore former dans l’estomac une sorte de ciment qui peut obstruer le système gastro-intestinal.

Autres causes

L’acétaminophène comme le Tylénol est une autre source importante d’empoisonnement. L’ingestion par un chien d’une assez bonne quantité d’acétaminophène peut mener le plus souvent à une défaillance sévère du foie. Des vomissements, de l’anorexie, une fréquence cardiaque et respiratoire augmentée sont alors décrits. Il est important de savoir toutefois qu’une seule dose de ce médicament est suffisante pour causer la mort chez un chat.

Par ailleurs, les amphétamines, comme les médicaments qui permettent de traiter les troubles de déficit de l’attention (TDA), telles que l’Adderall et le Concerta, viennent au 9e rang.

Les médicaments pour traiter les TDA contiennent des stimulants potentiels comme des amphétamines et du méthylphenidate. Même l’ingestion de petites doses par un chien peut causer des problèmes suffisamment importants pour mettre la vie en danger. On peut observer entre autres des tremblements, des convulsions, de l’hyperthermie et des troubles cardiaques. Étrangement, certains animaux démontrent de la dépression et de la faiblesse.

Enfin, les antidouleurs vétérinaires comme le Rimadyl, le Deramaxx et le Previcox sont à éviter.

Pour ne nommer que celui-là, le carprofen, mieux connu sous le nom commercial de Rimadyl, est un médicament anti-inflammatoire strictement réservé à l’usage vétérinaire. Utilisé pour traiter l’ostéo-arthrite, l’inflammation et pour contrôler des douleurs diverses, il peut causer de sévères ulcères gastriques (vomissements de sang, selles noirâtres et douleurs abdominales) et de l’insuffisance rénale si ingéré en trop grande quantité.

Prévention

Je sais bien qu’un accident est un accident. Mais souvent les cas d’empoisonnent que nous voyons en clinique étaient prévisibles. Pensez à votre chien comme vous le feriez pour un enfant. Ne lui offrez rien que vous ne soyez absolument certains qu’il puisse bien digérer, gardez hors de sa portée les produits potentiellement dangereux dont nous avons discuté et les médicaments.

Vous pouvez rejoindre mon équipe de la Clinique vétérinaire Mont-Saint-Grégoire et moi-même par téléphone au 450 347-7070.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des