Sections

Un instructeur des cadets accusé d'agression sexuelle


Publié le 9 août 2017

©(Photo Archives- 2014, DND/MDN, Canada)

Un ancien moniteur de cadets a été accusé d'agression sexuelle, mardi, pour un évènement qui s'est produit en 2001, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le chef d’accusation est lié à une agression sexuelle qui impliquait deux membres du Cadre des instructeurs de cadets durant un cours d’instruction. Les victimes sont des adultes et aucun cadet n'a été mêlé à cet incident.

L’accusé, le major Trent Krajaefski, fait toujours partie de la Force régulière des Forces armées canadiennes. Il est membre du Quartier général du Commandement des opérations interalliées du Canada à Ottawa.

L’affaire suit son cours au sein du système de justice militaire en vue de la tenue possible d’une cour martiale, à une date et un lieu à déterminer.

«Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes enquête sur toutes les allégations d’agression sexuelle avec rigueur et impartialité», rappelle Lieutenant-colonel Francis Bolduc, commandant, Service national des enquêtes des Forces canadiennes.

«Ce chef d’accusation est indicateur de notre engagement à toujours prendre des mesures dans le but de déterminer les faits, de mener les enquêtes applicables, d’analyser les preuves disponibles et, s’il y a lieu, de porter les accusations qui s’imposent afin de soutenir et de protéger les victimes, et d’aider à poursuivre les personnes responsables des agressions sexuelles», conclut-il.