Sections

Militaire accusé d'agression sexuelle


Publié le 23 août 2017

les délits auraient été commis au cours d'un entraînement de base à Saint-Jean.

©Photo TC Media - Rémy Boily

Des accusations d’agression sexuelle ont été portées contre un militaire qui était en entraînement, en novembre 2016, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

C'est qu'indique un communiqué émis par les Forces armées canadiennes.

Le soldat Jeremy August fait face à trois chefs d’accusation d'agression sexuelle. Les délits reprochés auraient été commis contre trois autres membres des Forces armées canadiennes au cours de l'entraînement de base, à l'École de leadership et de recrues des Forces canadiennes située à la garnison Saint-Jean.

«Les accusations portées dans le cas présent démontrent le succès continu de nos efforts déployés afin d’identifier les responsables de ces infractions, d’enquêter sur ceux-ci et de les traduire en justice», a déclaré le lieutenant-colonel Francis Bolduc, commandant du Service national des enquêtes des Forces canadiennes.

Autre accusé

La semaine dernière, les Forces armées canadiennes annonçaient aussi le dépôt d'accusations contre l'aviateur Barry Rutheford.

Les chefs d’accusation font référence à des incidents qui impliqueraient l’accusé et un autre militaire, lors de leur instruction de base à l’École de leadership et de recrues, en septembre 2016.

Rutherford fait face à quatre chefs d’agression sexuelle ainsi qu’à deux chefs d’accusation d'agression (voies de fait).