Il y a encore de l'intérêt pour le scoutisme


Publié le 17 mars 2017

Des membres du 5e Groupe scout de Saint-Jean- sur-Richelieu ont souligné la Semaine des scouts et des guides avec leur traditionnelle marche au flambeau, le 23 février.

©TC Media - Jessyca Viens Gaboriau

S'il a perdu quelques plumes au cours des dernières années, le mouvement scout suscite encore de l'intérêt dans la région. Environ 150 personnes font partie du 5e Groupe scout de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Là-dessus, on compte 110 jeunes de 7 à 17 ans qui sont divisés par groupes d'âge au sein de cinq unités de garçons et filles. Ils sont encadrés par 39 adultes, eux aussi adeptes du mouvement.

Les unités se rencontrent une fois par semaine, de septembre à mai. Puis, elles prennent part à des camps l'automne, l'hiver et l'été. Les scouts y découvrent des notions de secourisme et de survie, tout en s'initiant au plein air.

Les notions qu'ils apprennent (techniques de communication, secourisme, pose de collets, pêche, nœuds, etc.) servent à leur faire découvrir la nature et se débrouiller, entre autres.

L'objectif? Encourager les scouts à devenir des citoyens responsables. «Le jeune est placé au centre de son apprentissage. Il se fixe des défis et on l'aide à les relever. Il apprend à se débrouiller, à socialiser et à émettre des opinions», explique Jean-Guy Roy.

Le vice-président du groupe johannais constate que les jeunes «sont fertiles en idées». Les encourager et les guider leur permet de progresser en tant qu'enfants, puis adolescents et adultes.

Populaire?
Comme d'autres regroupements, les scouts ont vu le nombre de leurs adeptes diminuer au cours des dernières années. Il fut un temps où les membres du mouvement se comptaient par milliers dans la région.

«On a connu un peu le même déclin qu'ont connu certains sports, mais ça s'est stabilisé au fil du temps», note M. Roy. Ce dernier rappelle que l'offre en activités et loisirs est plus importante qu'elle l'était. Les enfants ont davantage de choix et sont plus dispersés.
Le mouvement instauré par Lord Baden-Powell n'en demeure pas moins actuel, estime le vice-président du groupe johannais. «Il y a des enfants qui ne vont jamais en forêt. Les camps leur permettent de découvrir la nature», fait-il valoir.

Inscription
Il est possible de se joindre au 5e Groupe scout de Saint-Jean-sur-Richelieu en tout temps, même si la majorité des inscriptions se font à l'automne.

Pour obtenir toute information supplémentaire à ce sujet, on écrit à scouts.sjsr@gmail.com ou on compose le 438 738-7574.

Pour les castors (7-8 ans), on écrit à ydesponts@gmail.com. Pour les louveteaux aiglons (garçons de 9 à 11 ans), on communique à zacharybp@videotron.ca. Pour les louveteaux hiawatha (garçons et filles de 9 à 11 ans), on écrit à maillouxmarcandre@yahoo.ca.
Les 12 à 14 ans doivent communiquer par courriel à chevreardente@hotmail.ca. Finalement, les 14 à 17 ans contactent castorlab@outlook.ca.