L’Islande, terre de feu

Une chronique voyage de Daniel Charbonneau

Publié le 22 septembre 2016

Sur une route d'Islande

Geysir - Tout d’abord tout semble calme, le fond est bleuté et l’eau ondule par moments. Le niveau monte et redescend. Ensuite, c’est parti! Une superbe boule bleue se forme avant de grandir un peu puis d'exploser violemment dans un bruit d’eau propulsé par la pression. Le jet s’élève jusqu’à atteindre 25 mètres de hauteur. Nous sommes mouillés et sentons la forte odeur d’œufs pourris.

Landmannalauger

La région de Landmannalauger n’est accessible qu'en 4x4. La route est défoncée et parfois barrée par de grandes mares d'eau. Il pleut abondamment cette journée-là, mais je trouve la conduite vraiment agréable dans les grands espaces qui nous entourent.

Après avoir traversé la nature aride, nous nous approchons des montagnes colorées de Landmannalauger qui se sont formées il y a des siècles.

Plusieurs petites randonnées sont accessibles depuis cet endroit. Un incontournable : un bain thermal naturel où l'eau chaude rencontre l'eau fraîche de la rivière. Le décor est surréaliste, l'endroit est désertique et les moutons nous regardent nous prélasser dans l’eau bouillante.

Le vatnajokull

Ce glacier est le plus grand d'Europe. Nous y avons accès par plusieurs endroits tout près de la route circulaire. Le glacier recouvre plusieurs volcans actifs, qui sont à l'origine de la formation de nombreux lacs sous-glaciaires, grande particularité du site.

La pluie ne nous empêche pas de nous approcher pour contempler cette glace millénaire.

Jökulsárlón

C’est à cet endroit que nous retrouvons la plus grande concentration d’icebergs. C’est le plus grand lac glacial d'Islande. Ces immenses blocs de glace millénaires se détachent lentement du glacier vatnajokull pour se retrouver dans la mer.

La couleur est bleutée et turquoise et certains icebergs ressemblent à des diamants.

Ils se retournent et se fracassent les uns contre les autres. Le spectacle est impressionnant. Nous n'avons pu résister à l'idée de lécher un iceberg échoué sur la plage de sable noir.

Hébergement

Nous avons opté pour des guest houses et des auberges de jeunesse en dortoir. La première nuit se passe à Reykjavik, dans un dortoir à 10 lits. Mon copain Sylvain occupe le lit du bas et Jean le lit du haut. Sylvain ronfle tellement fort que les autres occupants du dortoir en viennent à secouer leur lit violemment pour tenter sans succès de le réveiller. Une nuit d’enfer pour tous les occupants.

J’ai dû modifier mes autres réservations en auberge pour prendre des chambres privées à 3 lits!

Visiter l'Islande, c'est visiter une terre volcanique en constante évolution. La visite dans cette terre volcanique ne laisse personne indifférent et les paysages désertiques sans arbres sont à couper le souffle.

Daniel Charbonneau

http://www.conferencevoyage.ca

https://www.facebook.com/conferencevoyage.ca

Daniel a passé 20 ans à parcourir la planète. Après avoir fait quelques tours du monde, avoir visité plus de 70 pays sur les 5 continents, parcouru la Terre sainte, marché sur la Muraille, touché le Taj Mahal et Petra, flotté sur la Mer Morte, vu Angkor Vat, mangé une panoplie d’insectes, il a visité l’Iran, les Territoires Palestiniens, traversé des frontières à pied et à vélo, côtoyé la joie, la pauvreté et la mort dans un hôpital de Delhi. Et ce n’est pas fini…

 

 

DCIM\100GOPRO