Sections

Le pont de la 1ère Rue sera reconstruit

Iberville

Publié le 2 juillet 2017

©Remy Boily 514-914-1005

Le pont de la 1ère Rue, qui enjambe le ruisseau Hazen, à Iberville, sera reconstruit.

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports planifie la reconstruction de ce pont. Il y a déjà près d'une décennie qu'il en question. En fait, à l'époque, c'était la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu qui devait le faire. Depuis, le ministère a repris la responsabilité des ponts.

Transports Québec a cependant besoin de l'avis de la Ville pour obtenir l'autorisation de réaliser ces travaux. Officiellement, le pont se trouve en zone inondable, dans la zone de récurrence 0-20 ans. En principe, on ne peut construire d'ouvrage dans cette zone. Les ponts sont toutefois exclus de cette interdiction.

Josée Séguin, porte-parole de la Direction régionale de la Montérégie, au ministère des Transports, prévient que le projet en est seulement à l'étape de la conception. L'avancement du dossier dépendra de l'évolution des priorités dans la programmation annuelle du ministère.

Débit

Elle note que le pont a été construit en 1938.  Il aura donc 80 ans l'an prochain. Sa structure est faite de poutres d'acier enrobées de béton. Il supporte un débit moyen de 4600 véhicules par jour, essentiellement des autos et des camions légers. Le pont ferroviaire à proximité empêche la circulation de camions sur cette portion de la 1ère Rue.

Il va de soi que la Ville a donné son accord. L'adoption de la résolution d'appui du conseil municipal a donné lieu à un débat sur le nom du ruisseau. Ici dans la région, tout le monde parle du ruisseau Hazen depuis des décennies. Sur la 1ère Rue, un panneau de signalisation du ministère des Transports informe les automobilistes qu'ils traversent le ruisseau Hazen.

Ce nom rappelle Moses Hazen (1733-1803), qui s'était associé à Gabriel Christie pour acquérir les seigneuries de Bleury et de Sabrevois, selon le Dictionnaire biographique du Canada.

Controversé

Hazen était un personnage aussi grand que controversé. Tant en affaires que dans le domaine militaire, il a multiplié les alliances parfois adverses. À peu près toute sa vie, il aurait fait face à des poursuites judiciaires ou en aurait intenté.

Mais son nom  n'apparaît nulle part au registre de la Commission de toponymie du Québec. Aucun lieu, aucun cours d'eau ne portent officiellement ce nom. Ni à Iberville, ni ailleurs. Officiellement, le nom que porte le ruisseau est Bleury. C'est le nom au registre de la Commission de toponymie, mais aussi sur les cartes du ministère des Ressources naturelles du Canada.

Le toponyme de Bleury est plus répandu. Il identifie une quinzaine de lieux au Québec, dont le parc multisport, à Iberville, ainsi que la rivière et sa réserve naturelle, à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix.