Sections

Opération antidérapage d'après-bal: les pompiers ont ramené un nombre record de finissants


Publié le 30 juin 2017

Les pompiers Bruno-Pier Lavertu-Cloutier et Alexandre Rathé font partie de l'équipe de bénévoles qui ont raccompagné les étudiants lors de leur après-bal, du 22 au 24 juin.

©TC Media - Rémy Boily

ACTUALITÉ - Les pompiers de Napierville et de Saint-Jacques-le-Mineur ont raccompagné à la maison 85 finissants de 5e secondaire qui revenaient de leur après-bal, les 22, 23 et 24 juin.

Ce service était offert gratuitement et de manière bénévole par huit pompiers. Ils ont battu leur record de 14 raccompagnements établi en 2015.

«Ça a super bien fonctionné, explique Alexandre Rathé, un pompier de Napierville qui a organisé ce service. Les jeunes nous disaient que c'est le fun qu'on fasse ça et plusieurs parents nous ont appelés pour nous remercier.»

Les raccompagnements étaient offerts de 22 h à 6 h et s’effectuaient à bord de quatre véhicules fournis par un commanditaire. Les jeunes n'avaient qu'à envoyer un texto pour demander d'être raccompagnés. La majorité d'entre eux faisaient la fête à Venise-en-Québec, Hemmingford et Mont-Saint-Grégoire.

Les pompiers avaient ciblé cinq écoles secondaires pour publiciser ce service, dont Louis-Cyr à Napierville  et quatre à Saint-Jean-sur-Richelieu (Joséphine-Dandurand, Marcellin-Champagnat, Chanoine-Armand-Racicot et Marcel-Landry). Ils ont fait produire des affiches et distribué des cartes sur lesquelles on trouvait le numéro à composer pour obtenir un raccompagnement.

L'an prochain, les pompiers espèrent dépasser la centaine de raccompagnements. Leur service pourrait s'étendre aux écoles Pierre-Bédard à Saint-Rémi et St-Johns à Saint-Jean-sur-Richelieu.

«On veut que ça devienne une tradition chaque année, dit M. Rathé. On fait une petite différence. On aime mieux les ramener comme ça que d'aller les chercher dans le champ avec des pinces [de désincarcération].»