Économie, retraite, train et corruption au débat

Louise
Louise Bédard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les questions d'économie, d'équité intergénérationnelle, d'entrepreneuriat, d'amélioration des services aux citoyens, du projet de train de banlieue, du conflit avec les étudiants et de la collusion étaient parmi les sujets débattus au débat organisé le mercredi 22 août, par la Jeune Chambre de commerce du Haut-Richelieu: Génération XYZ.

Les candidats des trois principaux partis des comtés de Saint-Jean et d'Iberville y prenaient part: les députés sortants Dave Turcotte et Marie Bouillé du Parti québécois, les candidats Martin Massé et Alain Ménard du Parti libéral du Québec et les candidats Yvan Berthelot et Claire Samson de la Coalition avenir Québec.

Cette dernière a déclaré qu'il fallait arrêter de pelleter des nuages et de plutôt s'attaquer aux vrais problèmes. «Le Québec mérite mieux», a-t-elle lancé. Son collègue Berthelot a parlé du 4 septembre comme d'un rendez-vous historique, car les électeurs auront pour la première fois le choix, non plus uniquement entre les deux partis traditionnels.

Mme Bouillé a enchaîné en rappelant que si le Parti libéral remontait à la Confédération, le Parti québécois n'a que 44 ans et c'est jeune, a-t-elle ajouté. Elle a fait valoir aussi que le PQ a toujours été un parti progressiste et qu'il a une chef compétente. M. Turcotte a repris les trois grands axes de la plateforme péquiste: s'enrichir, s'entraider et s'affirmer. Il a conclu: «Nous devons élire des députés qui ont les mains propres».

Le libéral Ménard a répété que son parti est celui de l'emploi. Le candidat libéral Massé a fait remarquer que la CAQ promet de faire le ménage, mais elle présente 94 promesses dans son programme. Elle veut abolir les agences de santé qui s'occupe des soins à domicile, a-t-il dénoncé. M. Massé a conclu aussi en disant craindre que Mme Marois, la chef péquiste donne tout à tout le monde.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires